Auto & Trafic
2CV Charleston © Citroën Communication - Georges Guyot

La 2 CV… une voiture de légende

par

La 2 CV sans doute l’une des voitures les plus populaires de l’automobile française et même si elle n’est plus produite aujourd’hui, elle a encore de beaux jours devant elle, et est toujours en vogue…

La 2 CV… une voiture de légende

 

2CV 6 spécial © Citroën Communication - Georges Guyot

2CV 6 spécial © Citroën Communication – Georges Guyot

2CV Charleston © Citroën Communication - Georges Guyot

2CV Charleston © Citroën Communication – Georges Guyot

La 2CV 4X4 Sahara de 1960 © Citroën Communication

La 2CV 4X4 Sahara de 1960 © Citroën Communication

La 2CV Type AZ de 1955 © Citroën Communication - Godbert

La 2CV Type AZ de 1955 © Citroën Communication – Godbert

Au printemps 1934, l’usine Citroën du Quai de Javel est en ébullition. André Citroën vient de lancer la Traction Avant. L’homme de la production en grande série, des croisières légendaires et inventeur de la publicité moderne a toujours cru en l’innovation technique.

Ce nouveau modèle doit révolutionner l’automobile, mais aussi sauver son entreprise qui affronte alors de plein fouet la crise économique. Le miracle escompté n’a pas lieu et, dès le mois de janvier 1935, le manufacturier Michelin prend les commandes de la marque aux deux chevrons. Si la priorité est donnée à la Traction Avant, dès 1936, le projet TPV (Toute

Petite Voiture) est lancé avec la bénédiction d’Edouard Michelin qui en est un fervent partisan. Le fameux bureau d’études de la rue du Théâtre, emmené par le génial André Lefebvre, père de la Traction Avant, est chargé de concevoir une petite voiture pouvant transporter confortablement quatre personnes, 50 kilos de bagages, consommant trois litres au cent kilomètres et roulant à 60 km/heure.

Elle est avant tout destinée à servir en milieu rural, sa suspension doit lui permettre de traverser un champ labouré avec un panier d’œufs sans en casser un seul.

La production commence dans l’usine de Levallois mais la déclaration de guerre annule le Salon de l’Automobile de Paris 1939 où devait être présenté ce nouveau modèle. Equipée d’un seul phare et innovante à tout point de vue, cette voiture extrêmement légère est réalisée en aluminium et en magnésium. Pour rigidifier son capot, on s’est inspiré de la construction aéronautique en optant pour de la tôle nervurée. En juin de 1940, les Allemands sont à Paris et découvrent la 2 CV. PDG de Citroën depuis janvier 1938, Pierre Boulanger abandonne, la mort dans l’âme, le projet sous cette forme. Mais, dès 1942, convaincu de la victoire des Alliés, il relance l’étude du projet TPV dans la plus grande clandestinité.

2CV Fourgonnette © Citroën Communication - J-C Lannes 2CV Spécial de 1979 © Citroën Communication - Bloch

La carrosserie de la 2 CV est désormais en tôle d’acier, une suspension entièrement nouvelle est imaginée. Le moteur refroidi par eau est remplacé par un moteur refroidi par air. La boîte de vitesse offre quatre rapports au lieu de trois. Et un second phare est adopté. Le 7 octobre 1948, la 2 CV est présentée au Salon de Paris. Un seul modèle est disponible, la 2 CV A. Une seule couleur est prévue, le gris métallisé. Elle ne possède pas de clé. Le contact se fait avec une simple tirette et la porte chauffeur ne se verrouille pas !

Le succès au rendez-vous… La légende est en marche

2CV Hermès © Citroën Communication - Patrick Legros - Hermès

2CV Hermès © Citroën Communication – Patrick Legros – Hermès

La production débute en juillet 1949, la commercialisation est un véritable succès. L’usine de Levallois a du mal à répondre à la demande. Les délais de livraison, au début des années 50, grimpent jusqu’à cinq voire six ans ! La 2 CV AU carrossée en camionnette, présentée en octobre 1950, est commercialisée à partir d’avril 1951, avec le même moteur de 375 cm3 que la 2 CV A. Le succès est là aussi au rendez-vous… La légende est en marche ! Au cours des années 50, la 2 CV va sans cesse s’améliorer et les nouveaux modèles vont se succéder. Après la 2 CV A et la 2 CV AU, seront ainsi successivement lancées, la 2 CV AZ et la 2 CV AZU en septembre 1954 (nouveau moteur de 425 cm3), la 2 CV AZL en novembre 1956 (version luxe de la version AZ) et la 2 CV AZLP en septembre 1957 (version luxe avec porte de malle en tôle à la place de la capote longue).

La production de cette voiture qui défia les époques et unifia les classes sociales prend officiellement fin le 27 juillet 1990. Aucune voiture ne peut se targuer d’avoir obtenu autant de succès durant une période aussi longue.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *