Vie Economique
Jean-Philippe Lefrançois, Directeur Général d'Alpina Savoie

Alpina Savoie fête ses 170 ans

par

Alpina Savoie fabrique des pâtes depuis 1844. Cette tradition savoyarde remonte bien avant et s’attache à l’histoire de la Savoie…

Alpina Savoie fête ses 170 ans

Antoine Chiron

Antoine Chiron

Depuis 1844, Alpina Savoie qui fête cette année ses 170 ans, fabrique des pâtes. Cette tradition savoyarde remonte bien avant et s’attache à l’histoire de la Savoie.

Une histoire des pâtes en Savoie

Dès le XVème siècle, les pâtes ont conquis tous les états de la péninsule italienne, jusqu’au duché de Savoie. Le goût des pâtes s’est développé à Chambéry, faisant du territoire, le berceau des pâtes en France.

Un premier fabricant de vermicelles, des fidés, s’installe à Chambéry peu avant 1730. Les pâtes deviennent un aliment incontournable en Savoie et les ménagères les concoctent elles-mêmes. Elles portent alors le nom de taillerins, de crozets suivant leurs ingrédients et leurs formes.

En 1800, le façonnage évolue vers l’artisanat.

Jean-Philippe Lefrançois, Directeur Général d'Alpina Savoie

Jean-Philippe Lefrançois, Directeur Général d’Alpina Savoie

En 1844, Antoine Chiron implante son moulin à Chambéry, c’est la naissance de la saga Alpina Savoie. L’entreprise Chiron se démarque en développant une gamme de pâtes originale “Nouilles au lait des Alpes”, “pâtes aux œufs” ou à l’eau ferrugineuse.

En 1870, il existe plus d’une vingtaine d’entreprises à Chambéry et à Aix-les-Bains, utilisant la force hydraulique. La production se mute en industrie, s’appuyant sur la révolution industrielle de la houille blanche, mais aussi sur l’avancée technologique avec notamment le percement du tunnel du Fréjus en 1871 qui ajoutent au blé arrivant de Crimée, les productions italiennes.

Depuis, la société savoyarde s’est forgée une réputation portant sur la qualité. Dès 1997, elle a signé des accords avec ses fournisseurs autour d’un cahier des charges d’approvisionnement. Il garantit des blés français avec une sélection exclusive, des parcelles éloignées de toute source de pollution, l’application d’un traitement raisonné et l’absence de traitement après récolte.

A côté des pâtes traditionnelles, des pâtes savoisiennes et du couscous, plaçant Alpina Savoie en 2ème fabricant français, la société chambérienne reste le seul producteur français à produire des pâtes bio en France.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *