nature et environnement

Un Alti-Trottibus à Val Cenis

par

L’Alti-Trottibus, est un système innovant de traction animale à assistance électrique grandeur nature… expérimenté sur le site de Bellecombe, dans le cœur du Parc National de la Vanoise !…

Un Alti-Trottibus à Val Cenis

 

La commune associée de Val Cenis Termignon est marquée depuis plusieurs années par une expérience très enrichissante qui l’ancre dans l’univers des territoires qui osent la transition énergétique, avec le volontarisme du réseau “Alpine Pearls” et du partenaire privilégié qu’est le Parc National de la Vanoise : le village a remplacé une ligne de ski bus interne à la station par une ligne hippomobile, c’est-à-dire une calèche tirée par des chevaux.

Économie de gaz à effet de serre garantie… mais surtout, animation du village qui vit désormais l’hiver au son des grelots et des sabots ! Et surtout, le cheval permet de recentrer l’économie sur le local : salaires de 3 cochers, location de chevaux, foin et céréales locales, soins,… voilà qui profite à l’économie locale plutôt que le paiement du gas-oil et de l’équipement motorisé des bus qui ne sont pas produits localement et ne profitent pas à la  dynamique propre (au sens propre et figuré) de la vallée.

2017 l’expérience s’élargit à l’été, avec le lancement de l’Alti-Trottibus

Fier de cette réussite hivernale, le maire délégué de Termignon, Rémi Zanatta, va plus loin : “Val Cenis a souhaité l’étendre à l’été, sur le plus important site d’entrée du Parc National de la Vanoise. Bellecombe, site prestigieux, avec ses 90.000 touristes est le lieu idéal pour poursuivre l’effort positif de “décarbonisation” de l’économie touristique, c’est cela qui nous motive !“. Les voitures individuelles qui montent sur ce site, produisent en effet, entre fin juin et début septembre la bagatelle de 200 tonnes d’équivalent CO2… “Avec un effort collectif bien organisé, nous pouvons réduire cet impact du tourisme facilement. L’enjeu,  aujourd’hui, est que les collectivités montrent l’exemple“.

Transdev Savoie, opérateur historique de la mobilité en Savoie, le Parc National de la Vanoise et Val Cenis ont pris le taureau par les cornes… Déjà depuis plusieurs années un système de navettes estivales entre le fond de vallée et la zone centrale du Parc existe et évite une fréquentation automobile inutile. Cette année, un nouveau pas est franchi avec l’Alti-Trottibus.

L’enjeu est que les Alpes restent un territoire où l’on respire le bon air, qu’elles demeurent ce territoire protégé où l’on a envie de revenir sans cesse…

Une expérimentation locale qui profitera à l’échelle nationale et internationale

Les objectifs du projet d’Alti-Trottibus qui se déroule jusqu’au 6 aout 2017 sont vraiment partagés. Rémi Zanatta précise “En premier lieu, les navettes hippomobiles vont servir à tester de nouvelles formes de transport sur un grand site d’altitude et permettre de faire évoluer progressivement les pratiques de mobilité douce des touristes. La navette hippomobile est mise à contribution pour dynamiser l’activité des refuges et hébergement desservis : Auberge de Bellecombe, Plan du Lac, Femma, Entre Deux Eaux, Leisse, Col de la Vanoise…“. Et le directeur de la filiale locale de Transdev Savoie, David Rituper, poursuit “En second lieu, le projet a une dimension qui dépasse complétement le site et même la vallée de la Maurienne. Il s’agit, en effet, d’expérimenter la “traction animale à assistance électrique”

Pensée et conçue par une équipe d’ingénieurs suisses, la démarche consiste à transposer le modèle du “vélo à assistance électrique” à une calèche tirée par des chevaux. Et ça marche. Mais les 4 prototypes existants à l’échelle européenne méritent d’être testés dans des configurations différentes pour valider le principe, la robustesse, la pertinence des systèmes… et, surtout, la réponse des usagers ou clients dont on dit qu’ils deviennent progressivement des  “consom’acteurs”.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *