concerts & spectacles
© G. Piel - Le Grand-Bornand

Au Bonheur des Mômes 2016

par

Cette année encore, plus de 90.000 festivaliers sont attendus au Grand-Bornand pour le Festival Au Bonheur des Mômes…

Au Bonheur des Mômes 2016

– du 21 au 26 août 2016 au Grand-Bornand –

© G. Piel - Le Grand-Bornand

© G. Piel – Le Grand-Bornand

Rendez-vous majeur de l’été culturel français, Au Bonheur des Mômes et sa programmation pleine d’audace et de poésie canaille feront à nouveau référence, cet été, au Grand-Bornand. Plus de 90 000 festivaliers petits et grands attendus sous chapiteaux, au détour de la place du village comme au sommet des alpages, à l’affût des prouesses artistiques des quelque 86 compagnies soigneusement choisies pour 345 représentations : entre théâtre, mime, marionnettes, danse et autres performances circassiennes, Au Bonheur des Mômes se plaît à mélanger les genres au gré d’un festival mixant, dans un joyeux tintamarre, toute la palette des arts vivants.

Réussite éclatante, Au Bonheur des Mômes contribue, par son succès, à prolonger l’été haut-savoyard. Le Grand-Bornand, qui compte parmi les plus belles stations d’altitude des Alpes françaises, concentre ainsi près de 40% de son activité touristique sur les seuls deux mois d’été. 25ème anniversaire oblige, Au Bonheur des Mômes convoquera cet été plus que jamais curiosité et ouverture d’esprit autour d’une programmation aussi ludique qu’exigeante avec pour fil(s) conducteur(s) le respect des différences et le vivre ensemble. Bousculant son monde, le plus grand rendez-vous entièrement consacré au spectacle vivant pour jeune public en Europe cultivera toute la semaine durant petits et grands bonheurs autour d’une saine revendication, reprise à l’unisson d’une grande manif’ rigolote comme le festival en a le secret, qui viendra clore l’événement le vendredi 26 août : “On veut du bonheur !”

Carte blanche à… Léo Bassi (anti)pape de la pop culture

Événement dans l’événement, rien de moins tant l’artiste se fait rare sur les scènes françaises, Léo Bassi ne pouvait faire l’impasse sur le festival Au Bonheur des Mômes, à l’occasion des 25 ans de l’événement. Moments… “cultes” garantis !

Je sens qu’est arrivé le moment de commencer, à nouveau, la lutte pour sauver l’intelligence…

Léo Bassi - Le Grand-Bornand - © Sarah Maitrot

Léo Bassi – Le Grand-Bornand – © Sarah Maitrot

Idéaliste inguérissable, agitateur tous azimuts et provocateur de génie, Léo Bassi aime secouer la normalité, vider le quotidien de sa banalité. Avec 130 ans de cirque familial derrière lui, il perpétue la tradition de l’esbroufe, la vraie, au point de faire de lui un des artistes de rue les plus influents du moment.

Icône de la pop culture, statut plutôt baroque pour celui qui a échappé à un attentat à la bombe voici dix ans suite à son spectacle “La Révélation”, qui se moquait des religions, on doit à Léo Bassi l’invention du Patolicisme. La doctrine de cette nouvelle religion “maison”, qui consiste à adorer un canard de bain jaune (pato signifie canard, en Espagnol) est… patologique et ses ennemis sont, évidemment… antipathiques ! Quant à savoir si le dieu canard a quelque message à délivrer : “Comment le rien pourrait-il parler “, répond le bouffon, au sens propre (et noble) du terme, en empêcheur de penser droit qu’il est.

Donner carte blanche à Léo Bassi, c’est s’attendre à tout et surtout n’importe quoi, s’en prendre aussi, “par la dérision, aux dominations de tous ordres” s’offrir et offrir, au final, un grand bain d’audace et de créativité. Fou oui, sûrement. Assumé ? Aussi. Et surtout bien dans le ton du festival… foi de canard !

Programme complet et réservations en ligne : www.aubonheurdesmomes.com


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur Au Bonheur des Mômes 2016 | Savoie d'hier...
[…] Rendez-vous majeur de l’été culturel français, Au Bonheur des Mômes et sa programmation pleine d’audace et de poésie canaille feront à nouveau référence, cet été, au Grand-Bornand, du 21 au 26 août. Plus de 90 000 festivaliers petits et grands attendus sous chapiteaux, au détour de la place du village comme au sommet des alpages, à l’affût des prouesses artistiques des quelque 86 compagnies soigneusement choisies pour 345 représentations  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *