Gastronomie

Bartolo Curro un chef Italien dans un château savoyard

par

C’est depuis l’Italie, en Calabre, où le soleil implacable brûle de ses rayons cette terre de bout du monde que Bartolo Curro est arrivé en Savoie…

Bartolo Curro un chef Italien dans un château savoyard

 

Château de Candie

Depuis plus d’un an, Bartolo Curro, chef italien fait souffler le vent chaud de Calabre sur les mets du restaurant gastronomique du savoyard Château de Candie (Hôtel-restaurant 4 étoiles), une ancienne maison forte du XIVème siècle qui a su conservé son charme féodal. Un mariage élégant et festif qui donne à la cuisine de l’Orangerie une pointe de sourire et un soupçon de charme.

Bartolo Curro s’amuse des codes, aime apprendre, et s’oblige à faire preuve de créativité chaque jour, c’est ce qui l’anime chaque matin quand il arrive en cuisine auprès de son équipe afin de proposer des mets en partage à ses clients. De ses origines italiennes, il a le goût de la générosité et des produits frais ; de son expérience acquise auprès des plus grands, il a le souci du geste sûr et de la mise en beauté du produit ; et de son installation dans ce Château de Candie, il a l’envie de faire découvrir les produits locaux et l’ambition de marier (à nouveau) Italie et Savoie pour en faire SON royaume. Ici, pas de plat signature, la carte change régulièrement, au gré des saisons, des arrivages, de la qualité des produits proposés par les petits producteurs sur le marché de Chambéry. Un marché et des halles, que Bartolo aime arpenter dès potron-minet.

L’un de ses moments favoris c’est quand il salue ses convives…

Si ses influences méditerranéennes apportent une touche de fantaisie comme avec son Risotto Carnaroli (Asperges vertes et crevettes rouges et de Sicile en carpaccio) il n’en reste pas moins que certains classiques sont revisités comme le poulet de Bresse sélection “Mieral” en deux façons (Suprême rôti au beurre demi-sel & la cuisse en Raviole, Asperges blanches, sauce truffée). Quant au foie gras, il fait partie de ses coups de cœur car il aime à dire “qu’on peut le cuisiner avec tellement d’autres associations de produits, que les possibilités sont infinies“.

L’un de ses moments favoris c’est quand il salue ses convives, et qu’au détour des élégantes salles boisées de l’Orangerie, les clients partagent avec lui leurs émotions et sensations au cours de leur diner, leurs étoiles dans les yeux sont pour lui, la plus belle des récompenses. Gageons qu’un jour une étoile brillera au fronton du restaurant pour cet homme qui n’oublie jamais que s’assoir à une table est avant tout un moment de convivialité, et que la cuisine demande, certes une grande technique mais surtout un cœur généreux.

De la méditerranée à la capitale de la Savoie

Bartolo Curro

C’est en Italie, en Calabre, où le soleil implacable brûle de ses rayons cette terre de bout du monde que Bartolo Curro est né le 23 septembre 1984. De sa prime jeunesse, il garde le souvenir d’une grand-mère généreuse qui l’a pris sous son aile pour lui apprendre à faire une cuisine familiale, parfumée et savoureuse. C’est donc tout jeune que l’amour de la cuisine s’est emparé de lui, et c’est assez naturellement qu’il a entamé un parcours scolaire de cinq années en école hôtelière.

Puis à 16 ans il enchaîne deux saisons dans des restaurants qui seront décisives, d’abord dans le Trentin, puis à Rimini, il décide alors de se lancer dans une carrière de chef gastronomique, cherchant l’excellence, avec une cuisine italienne imaginée à base de produits exceptionnels et bruts. Pendant 10 ans il va poursuivre son rêve, forger sa technique et maîtriser son art, au bord du Lac de Côme, dans le prestigieux Grand Hôtel 5 étoiles Villa Serbelloni à Bellagio, une étoile Michelin. Et puis la vie est faite de rencontres, l’une d’elle change sa vie, et c’est en suivant sa compagne, chef de rang, qu’il est arrivé en Savoie et a commencé à écrire il y a un an une nouvelle partition sur son piano…de cuisine au Château de Candie.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *