livres

Béatrice Fontanel, une auteure “plurielle”

par

L’association Lectures Plurielles invite les amateurs de littérature, de bons mots et de belles rencontres à échanger avec Béatrice Fontanel…

Béatrice Fontanel, une auteure “plurielle”

 

– Mercredi 1er février 2017 à 18h au Café Inukshuk à Chambéry – Entrée libre –
La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces en partenariat avec la librairie Jean-Jacques Rousseau

L’association Lectures Plurielles invite les amateurs de littérature, de bons mots et de belles rencontres à échanger avec Béatrice Fontanel. Auteur d’une soixantaine d’ouvrages, elle investit avec talent différents genres (documentaires, poésies, albums), destinés aux enfants et aux adultes. En 2010, elle a été lauréate de la 23ème édition du Festival du Premier Roman de Chambéry pour “L’Homme barbelé”, aux éditions Grasset.

Lors de ce rendez-vous exclusif animé par le comité de suivi de l’association Lectures Plurielles, elle reviendra sur sa carrière littéraire et évoquera plus particulièrement son dernier roman, Le Train d’Alger, paru en 2016 chez Stock. “J’aimerais bien vous raconter mon enfance, docteur… mais dès que j’entre dans votre bureau, j’ai l’impression que mes idées volent en éclats, comme les vitres de notre appartement à Alger“.

Le premier souvenir d’enfant de cette narratrice, le souvenir fondateur, c’est un “Boum !” qui la hante encore, cinquante ans plus tard, celui du train qui a sauté, miné par les explosifs du FLN, alors qu’âgée de trois ans elle accompagnait sa mère. Le wagon échoué comme un cétacé, les corps inertes aperçus dans les rues, les noms effacés des boîtes aux lettres, les voisins qui disparaissent… la guerre d’Algérie est vue par les yeux d’une petite fille qui se sauve grâce à une imagination impérieuse. Toujours tentée de dérailler, alors que ses parents vieillissent, elle dit la féérie du désastre et la possibilité de vivre, malgré tout.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *