événements
Atelier Petit Reporter - © E. Perdu

Au Bonheur des Mômes… en culottes courtes !

par

Rendez-vous majeur de l’été, Au Bonheur des Mômes propose une trentaine d’ateliers aussi ludiques qu’instructifs…

Au Bonheur des Mômes 2016… en culottes courtes !

– du 21 au 26 août 2016 –

Atelier Petit Reporter - © E. Perdu

Atelier Petit Reporter – © E. Perdu

Vitrine de la nouvelle scène internationale, la 25ème édition du rendez-vous européen de spectacles jeune public fera à nouveau référence cet été, avec 86 compagnies internationales pour 345 représentations couvrant toute la palette des arts vivants… entre théâtre, mime, marionnettes, danse et autres performances circassiennes, “Au Bonheur des Mômes” cultivera plus que jamais audace, curiosité et ouverture d’esprit autour d’une programmation aussi ludique qu’exigeante.

En marge des spectacles proposés toute la semaine et pour lesquels il est plus que jamais possible de réserver ses places, une trentaine d’ateliers aussi ludiques qu’instructifs enrichiront le séjour des jeunes festivaliers. Parmi les ateliers “vedettes” du festival, auxquels il est vivement conseillé de s’inscrire dans les meilleurs délais, places limitées obligent, ceux proposés par la Maison du Patrimoine du Grand-Bornand visant à fabriquer de petits outils de la vie quotidienne à l’artisanale, ou à jouer les architectes en apprenant à couvrir un toit traditionnel de la région à base de tuiles de bois ou tavaillons…

Dans son engagement citoyen, Au Bonheur des Mômes s’est toujours attaché à sensibiliser son public aux enjeux de notre société par des moyens aussi originaux qu’adaptés. En témoigne la permanence de l’atelier “Petit Reporter” visant à éditer, chaque jour que dure l’événement, la fameuse Vache Déchaînée, gazette officielle d’Au Bonheur des Mômes. Avis, donc, aux journalistes en herbe dès 11 ans (payant, sur réservation préalable. Autre dispositif déjà testé avec succès, au point d’avoir vu défiler au pied des alpages le plus grand cortège jamais rassemblé en Haute-Savoie, l’atelier manif’. Une manière de s’initier en famille à l’art, plus délicat qu’il n’y paraît, de la manif’… rigolote, de préférence.

Au programme des apprentis manifestants : création de slogans poétiques et fabrication de pancartes à base de matériaux tirés de la benne… avant le grand défilé qui viendra clore le festival en beauté, le vendredi 26 août à 19h30, autour d’une seule et même saine revendication : “On veut du bonheur !”


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *