monument
Carillon de 1937

Carillon de Chambéry, le plus grand d’Europe

par

Avec ses 70 cloches, le grand carillon de Chambéry est le plus important d’Europe, et le quatrième au monde…

Le carillon de 1937 au château des ducs de Savoie

Tour Yolande vue depuis la rue de Boigne - Photo : 123 Savoie

Tour Yolande vue depuis la rue de Boigne – Photo : 123 Savoie

Histoire du carillon de Chambéry

1937

Exposition Universelle des Arts et Techniques

Lors de l’Exposition Universelle des Arts et Techniques de 1937, à Paris, la Savoie est représentée par un village traditionnel avec sa chapelle et à l’intérieur un carillon de 37 cloches, réalisé en 1936, par le facteur Alfred Paccard.

193811 sept.

Installation du carillon

En 1938, il est acquis par la Savoie grâce à de nombreux mécènes et installé dans la salle haute de la tour Yolande qui flanque le chevet de la Sainte-Chapelle du château. Il est inauguré le 11 septembre 1938.
Le carillon est joué régulièrement par des carillonneurs de passage, entre autres par Maurice Lannoy, issu d’une dynastie célèbre de carillonneurs de Saint-Amand-Les-Eaux qui en parle ainsi :

“Ce carillon de 37 cloches est d’une justesse complète, d’un timbre remarquable, d’une sonorité puissante et d’une homogénéité parfaite.”

Les membres du comité du carillon savoyard entreprirent quelques modifications : une horloge avec une sonnerie de type Westminster et un clavier électronique avec cartes perforées le complétèrent.

Carillon de 1937

Carillon de 1937 à Chambéry – Photo : Sergio Palumbo – 123 Savoie

1945 > 1968
Le carillon reste muet de 1945 à 1968, il n’est joué que de manière épisodique par des carillonneurs de passage.
1960
Pour le centième anniversaire de l’Annexion de la Savoie à la France, le carillon est étendu à 40 cloches, sortant de nouveau de chez Paccard. 3 cloches sont ajoutées dans l’aigu et les cinq plus petites sont changées pour mieux s’intégrer aux nouvelles.
1974
Grâce à 3 artistes, Marc Guilmot, Jean-Pierre Vittot et Yves Roure, des concerts hebdomadaires sont offerts aux Chambériens.
1979

Les Amis des Carillons Savoyards

Création de l’association “Les Amis des Carillons Savoyards” chargée de promouvoir divers projets de mise en valeur, amélioration et agrandissement du carillon.

Années80
Dans les années 80, parallèlement au succès remporté par les concerts l’idée de modernisation et d’extension du carillon voit le jour. L’idée est que ce carillon ne soit plus transpositeur, pour cela il est nécessaire de faire débuter sa tessiture avec une cloche d’au moins 2.500 kg.
1986
En 1986, le carillon est déposé et acheminé vers la fonderie Paccard pour permettre la rénovation intérieure de la tour Yolande. Le projet d’extension à 62 cloches débouche alors sur la décision d’un carillon neuf.
199311 sept.
Un nouveau carillon de 70 cloches d’un poids total de 41 tonnes est inauguré.
2007

L’ancien carillon de 1937 est installé dans les jardins du château.


Carillon de Chambéry Carillon de Chambéry Carillon de Chambéry

Cliquez-ici pour voir la galerie complète sur notre photo-blog.


 

La plus grosse cloche pèse 5.100 kg avec un diamètre de 2m, 3 noms de ministres y sont gravés…

Poids total des 37 cloches de 1937 : 3.751 kg
Poids total des 40 cloches de 1960 : 3.764 kg
Poids total des 70 cloches de 1993 : 14.000 kg

La plus grosse cloche pèse 5.100 kg avec un diamètre de 2m, 3 noms de ministres y sont gravées : Jack Lang, Louis Besson, Michel Barnier. La coulée a duré 3 minutes et 300 heures de travail ont été nécessaires pour sa réalisation complète.
La plus petite cloche pèse, 8 kg.

Le grand carillon de Chambéry est le plus important d’Europe, et le quatrième au monde (Broomefiels Hills USA 77 cloches, Riverside USA 74 cloches, Chicago USA 72 cloches).


Histoire de la fonderie Paccard

L’usine a été fondée par Antoine Paccard en 1796. A cette époque la commune de Quintal en Haute-Savoie, ayant besoin d’une cloche fait appel à J. Baptiste Piton, maître-fondeur à Carouge, près de Genève. Ce dernier a besoin d’un aide sur place, le syndic de la commune Antoine Paccard se propose à ce poste et y fait son apprentissage. Il crée une fonderie à Quintal qui fut transférée en 1857 à Annecy-le-Vieux. C’est Georges Paccard qui développa l’usine. Toute une dynastie Paccard voit le jour.

Actuellement elle est dirigée par la 7ème génération, et se situe à Sévrier depuis 1989. Chaque année plusieurs centaines de cloches destinées au monde entier sortent des ateliers dont 70% partent à l’exportation. Au total plus de 120.000 cloches sont sorties des établissements Paccard.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *