église
cathédrale de Chambéry © 123 Savoie

Cathédrale Saint-François-de-Sales à Chambéry

par

La cathédrale est construite dans un lieu très humide. 30.000 pilotis de bois sont plantés dans le marais pour assurer ses fondations…

cathédrale de Chambéry © 123 Savoie

cathédrale de Chambéry © 123 Savoie

La cathédrale Saint-François-de-Sales

XIIIème siècle Fondation de l’ancienne église du couvent des franciscains.
1488 L’archevêque de Tarentaise, Monseigneur de Compeys, consacre le sanctuaire.
1779 Nomination d’un évêque à Chambéry qui ne dépend plus alors du diocèse de Grenoble.

La cathédrale est construite dans un lieu très humide. 30.000 pilotis de bois auraient été enfoncés dans le marais pour assurer ses fondations.


Oeuvres d’art

Diptyque en ivoire  Photothèque des musées de Chambéry

Diptyque en ivoire du XIIème siècle – Photothèque des musées de Chambéry

L’essentiel de la décoration date du XIXème siècle, car la Révolution Française n’a pas épargné l’édifice.
Elle renferme une pyxide en émail du XIIIème siècle, une nativité en bois polychrome du XVème siècle et un exceptionnel diptyque en ivoire du XIIème siècle d’inspiration byzantine.

 

Peintures en trompe l’oeil

La Cathédrale contient également de remarquables peintures en trompe-l’oeil (6.000 m², le plus vaste ensemble d’Europe) par Fabrizio Sevesi, en 1809-1810 pour le chœur et par Casimi Vicario, en 1833-1835, pour la nef et les bas-côtés.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *