monument
Nouvelle roue Pelton pour le groupe de production de la Bâthie
© EDF - UP Alpes/Andritz

La centrale hydroélectrique de la Bâthie monte en puissance

par

Grâce aux 213 millions de m3 d’eau stockés dans les retenues des trois grands barrages du Beaufortain, la centrale de La Bâthie dispose d’une véritable réserve d’énergie, mobilisable à tout moment et très rapidement…

Nouvelle roue Pelton pour le groupe de production de la Bâthie © EDF - UP Alpes/Andritz

Nouvelle roue Pelton pour le groupe de production de la Bâthie © EDF – UP Alpes/Andritz

Déplacement du rotor - Centrale de la Bâthie - © EDF - Pascal Tournaire

Déplacement du rotor – Centrale de la Bâthie – © EDF – Pascal Tournaire

Le premier groupe de production de la centrale, sur les six qu’il est prévu de modifier, peut désormais tourner à pleine puissance : soit 100 MW* au lieu de 92 MW avant les travaux. Une étape marquante dans le cadre d’un vaste chantier d’augmentation de puissance de l’aménagement hydroélectrique de Roselend – la Bâthie, programmé jusqu’en 2018.

En 2011, EDF a lancé un important chantier de suréquipement de l’aménagement hydroélectrique de Roselend – la Bâthie pour porter la puissance totale de l’aménagement à 600 MW. Dans la centrale souterraine de la Bâthie les six groupes de production sont modifiés un à un pour passer chacun de 92 à 100 MW d’ici 2018. Ce projet vise à augmenter la puissance que la centrale pourra fournir sur le réseau en quelques minutes.Un atout particulièrement important pour répondre aux pointes de consommation, notamment l’hiver.

Après plusieurs semaines de tests, le premier groupe de production suréquipé peut désormais être lancé à sa pleine puissance. La modification du groupe a nécessité des interventions lourdes et complexes pendant plusieurs mois. Le groupe a été démonté et remonté complètement, la roue Pelton existante a été remplacée par une nouvelle (d’environ 3,5 mètres de diamètre et 25 tonnes), les 2 injecteurs ont été modifiés. Le transformateur et des câbles souterrains d’évacuation d’énergie ont également été remplacés. Ces différentes opérations ont été pilotées et mises en œuvre par les équipes EDF d’ingénierie hydraulique (EDF-CIH) et d’exploitation et maintenance hydraulique (EDF-UP Alpes) et des entreprises prestataires. Le chantier a mobilisé une vingtaine de personnes en permanence, et une cinquantaine au plus fort des opérations. Les équipes d’EDF travaillent désormais aux modifications d’un deuxième groupe.

Si la modification des groupes de production reste un chantier “intramuros” invisible du public, le bassin d’amortissement creusé en 2012 donne une idée de l’ampleur des travaux menés. Situé en bordure de la RN90 entre la centrale et le lit de l’Isère, d’une capacité d’environ 50.000 m3, ce bassin était un préalable indispensable pour permettre le démarrage rapide de la centrale suréquipée, tout en préservant les conditions de sécurité dans la rivière. Le budget total investit par EDF pour ces différentes opérations est de 50 millions d’€. Ce vaste projet témoigne de l’implication d’EDF dans le développement de l’énergie hydraulique, première des énergies renouvelables dans le monde.

* Le MW (mégawatt) est une unité de puissance qui désigne la capacité de production d’une centrale électrique.
Le MWh (mégawattheure) permet lui de mesurer une quantité d’énergie, 1 MWh correspondant à la quantité d’électricité fournie en une heure par une puissance de 1 MW.

Roselend – la Bâthie : un aménagement hydroélectrique stratégique

Grâce aux 213 millions de m3 d’eau stockés dans les retenues des trois grands barrages du Beaufortain (Roselend, St-Guerin et La Gittaz), la centrale de La Bâthie dispose d’une véritable réserve d’énergie, mobilisable à tout moment et très rapidement pour alimenter le réseau électrique national : un atout stratégique essentiel pour la sécurité de l’approvisionnement du territoire.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *