gastronomie
Crêpes

La Chandeleur

par

A l’origine, la Chandeleur est une fête païenne, qui remonte aux Parentalia romaines, célébrée chaque année pour honorer les morts. Mais pendant de nombreux siècles, les paysans ont pensé que s’ils ne faisaient pas de crêpes le jour de la Chandeleur, leur blé ne serait pas bon…

La Chandeleur

– Fêtée le 2 février –

Crêpes

 

La Chandeleur, une fête religieuse…

Crêpes 1La Chandeleur est avant tout une fête religieuse, même si la tradition veut, dans beaucoup de régions françaises, que les crêpes soient à l’honneur.

Mais la Chandeleur est pour les chrétiens la présentation du Christ au Temple et la purification de Marie. Pendant l’office de nombreux cierges étaient bénis et allumés, car ils avaient le pouvoir, s’ils restaient allumés pendant un orage, d’éloigner les mauvais esprits, le mauvais temps… Des processions se déroulaient dans les champs, les vignobles surtout au Moyen-âge, mais également lors du départ de l’église jusqu’à la maison, tout en protégeant la flamme, car si celle-ci s’éteignait, le malheur pouvait s’abattre dans le foyer.

Cette fête a été instituée par le Pape Vigile au VIème siècle, en remplacement de la fête de Proserpine qui était célébrée par une course aux flambeaux. Mais selon Innocent III, ce fut le Pape Gélase Ier au Vème siècle, qui pour remplacer la fête aux Lupercales, en l’honneur du dieu Pan, et dont des courses semblables étaient organisées, créa la Chandeleur.

…aux origines romaines

Mais à l’origine, la Chandeleur est une fête païenne, qui remonte aux Parentalia romaines, célébrée chaque année pour honorer les morts et durant laquelle, les gens veillaient toute la nuit avec des cierges et des torches en honorant Pluton et les dieux de l’enfer. De nombreuses histoires sont racontées autour de cette fête, comme par exemple celle qui se rapporterait à la roue solaire, qui expliquerait l’obligation de faire des crêpes ou des beignets de forme ronde, dans le sud de la France. Pendant de nombreux siècles, les paysans ont pensé que s’ils ne faisaient pas de crêpes le jour de la Chandeleur, leur blé ne serait pas bon.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERACrêpes 3

Une autre coutume explique qu’il fallait tenir une pièce d’or dans la main gauche, tandis que de la main droite faisait sauter la première crêpe. Cette crêpe était ensuite enroulée autour de la pièce d’or et portée en procession par toute la famille jusqu’à la chambre où on la déposait jusqu’à l’année suivante sur le haut de l’armoire. Les débris de la crêpe de l’an passé étaient alors récupérés et la pièce qu’elle contenait donnée au premier pauvre et qu’en agissant ainsi, l’on était assuré, d’avoir de l’argent toute l’année. La Chandeleur a une autre signification qui est celle annonçant la proche fin de l’hiver.

Si aujourd’hui, les processions aux chandelles disparaissent, la tradition des crêpes reste.

Quelques dictons

♦ Quand le soleil, à la Chandeleur, dit lanterne
Quarante jours après il hiverne

♦ Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit
L’hiver de quarante jours s’ensuit

♦ Lorsqu’à la Chandeleur le temps persiste au beau
Berger serre ton foin, fais paître ton troupeau

♦ Quand pour la Chandeleur le soleil est brillant
Il fait plus froid après qu’avant

♦ A la Chandeleur verdure
A Pâques neige forte et dure


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *