actualités

Chantiers jeunes éco-citoyens

par

Grand Chambéry soutient dans le cadre du Contrat de ville de l’agglomération chambérienne, l’Association AQCV, pour la réalisation de chantiers éco-citoyens…

Chantiers jeunes éco-citoyens

 

Image d’illstration

Grand Chambéry soutient pour la 9ème année consécutive dans le cadre du Contrat de ville de l’agglomération chambérienne, l’Association de Quartier du Centre-Ville de Chambéry (AQCV), pour la réalisation de chantiers éco-citoyens.

Ces chantiers sont cofinancés par Grand Chambéry et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ils se déroulent cette année, depuis le 9 juillet et jusqu’au 3 août 2018, sur les sentiers pédestres des communes de l’agglomération et sur les sites naturels et de loisirs d’intérêt communautaire dont la Croix du Nivolet – les Déserts, en partenariat avec les associations Mountain Riders et Agence Ecomobilité, ainsi qu’avec l’intervention du Parc naturel régional de Chartreuse et de l’Office National des Forêts.

La nature des travaux a été définie en lien avec les communes de la Ravoire, Vimines, Montagnole, Vérel-Pragondran, Chambéry,les Déserts et l’AQCV, qui encadre et coordonne le chantier.

28 jeunes engagés dans ces chantiers

Ce chantier concerne 28 jeunes de l’agglomération âgés de 18 à 25 ans, qui se réunissent pour une semaine chacun par équipe de 7. Ces jeunes sont rémunérés sur la base de 35 heures, au SMIC horaire. Près de la moitié d’entre eux sont originaires de quartiers en politique de la ville et sont encadrés par 2 animateurs de l’AQCV.

Alternance entre travail sur le chantier et temps pédagogiques

Des temps pédagogiques de sensibilisation à l’environnement (Mountain Riders), de connaissance des missions du Parc naturel (Parc naturel régional de Chartreuse) ou aux modes de déplacements doux (Agence Écomobilité) ont également été organisés.

Cette opération a pour objectif de :
– répondre aux enjeux de mixité des publics : homme/femme, jeunes issus des quartiers et des autres communes de l’agglomération ;
– permettre aux communes de l’agglomération, par une mobilité à l’échelle intercommunale, de réaliser un chantier d’intérêt public, en mettant à leur disposition des jeunes motivés et encadrés ;
– offrir aux jeunes de l’agglomération, issus pour moitié de quartiers en politique de la ville, un premier emploi concourant à l’insertion professionnelle des jeunes, à la prévention du décrochage et au développement de la citoyenneté ;
– sensibiliser les jeunes à l’environnement et aux différents modes de déplacement.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.