Gastronomie
Chihiro Yamazaki et Odile Decq

Chihiro Yamazaki et Odile Decq : Portraits de femmes

par

Le 8 mars 2016 sera la Journée de la femme, l’occasion pour l’Opéra Restaurant du Palais Garnier à Paris, de vous présenter 2 femmes qui ont et contribuent à sa réussite…

Chihiro Yamazaki et Odile Decq : Portraits de femmes

 

Chihiro Yamazaki

Chihiro Yamazaki

La Chef Chihiro Yamazaki

Aux commandes de la brigade de L’Opéra, c’est elle qui dirige de main de maître l’équipe composée de près d’une vingtaine de cuisiniers, chefs de partie, commis, apprentis et pâtissiers. Cette jeune femme de 40 ans formée par Alain Ducasse a d’abord fait ses armes au Japon, puis en Suisse avant de s’installer à Paris, où elle a notamment travaillé pour le restaurant étoilé le Bellecour. En 2012 elle rejoint le restaurant de l’Opéra en tant que premier second de cuisine. Et c’est donc tout naturellement qu’elle en est devenue la Chef.

Quels sont les avantages d’être une femme dans l’exercice de votre métier ?
Chihiro Yamazaki : « Je dirais que cela apporte du raffinement et de l’élégance dans l’assiette, mais cela permet aussi d’avoir une ambiance plus calme et sereine en cuisine, alors que d’ordinaire, c’est un lieu où règne beaucoup de stress et de tension. »

Comment définiriez-vous la féminité ?
Chihiro Yamazaki : “Comme quelque chose de beau, de sensible, de fragile”.

Pour quelle femme avez-vous de l’admiration ?
Chihiro Yamazaki : “L’exemple parfait de la féminité reste ma mère !”

===

Odile Decq - © Gitty Darugar

Odile Decq – © Gitty Darugar

L’architecte Odile Decq

L’Opéra Restaurant est une création signée par l’architecte Odile Decq. Inauguré en 2011, c’est elle qui a imaginé les espaces intérieurs : une mezzanine semblable à un nuage qui se love entre les piliers existants sans jamais les toucher et pensé dans une totale réversibilité. Odile Decq est une femme passionnée, engagée, qui, dans chacun de ses projets impose son style résolument contemporain.

Créer un restaurant dans l’Opéra Garnier n’est pas quelque chose de classique, tout comme moi. De nature très curieuse, tout m’intéresse à partir du moment où je ne l’ai pas encore fait, parce que j’aime pousser les choses toujours plus loin. Je travaille très intuitivement tout en faisant une analyse extrêmement fine des conditions“, explique Odile Decq.

Après l’inauguration en 2015 du National Geopark Museum de Nanjing en Chine, le Studio Odile Decq inaugurera à Paris en mars 2016 le Cargo, le plus grand incubateur Européen de start-up numériques. Cette année s’achèvera la première d’une série de 3 maisons expérimentales construites en verre à Carantec en Bretagne. Odile Decq fera aussi l’objet d’une exposition personnelle à la galerie Oniris à Rennes à la rentrée 2016.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *