tourisme
la Combe de Savoie © 123 Savoie

Combe de Savoie

par

Entre Massif des Bauges, Massif du Beaufortain, Massif des Belledonnes et Massif de la Chartreuse, la Combe de Savoie est une vallée stratégique depuis toujours…

Combe de Savoie

Jusqu’aux percements des tunnels dans la chaîne de l’Épine, la Combe de Savoie était le point de passage obligé pour accéder à Chambéry, aux vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, à la vallée de Chamonix via les Gorges de l’Arly et à l’arrière du lac d’Annecy.

Tandis que la vallée a été longtemps soumise aux caprices de l’Isère, de nombreuses forteresses ont été bâties sur les hauteurs des deux rives afin d’assurer le passage (ou le blocage) des armées. Certaines sont toujours fièrement debout (Cité médiévale de Conflans, Château de Miolans) tandis que d’autres ont été détruites par les guerres franco-savoyardes (Forteresse de Montmélian).

La Combe de Savoie, c’est aussi les JO 1992 d’Albertville et les vins blancs des Abymes dont les vignes s’étalent sur les hauteurs.


Villes et villages de la Combe de Savoie

Albertville

Lire notre article : Albertville

Albertville Albertville Albertville

 

Montmélian

Lire notre article : Montmélian
Le centre ancien restauré de Montmélian est un bel exemple d’architecture urbaine savoyarde.
La cité au pied du fort est enserrée dans ses remparts du moyen âge. De part et d’autre de la rue centrale, les maisons présentent des façades étroites percées de ruelles, qui s’enfoncent dans un dédale de cours intérieures et de passages couverts. Les hôtels de style Renaissance ont conservé leurs fenêtres à meneaux, leurs escaliers à vis et leurs loggias à l’italienne.
Du couvent des Dominicains fondé en 1319, il reste le bâtiment des hôtes et l’église (chaire classée MH). Le faubourg de la Chaîne (ancienne entrée de la ville), garde un caractère pittoresque avec sa rue pavée et les devantures des anciennes échoppes. Le pont Cuénot du XVIIème siècle (MH) sur l’Isère offre un très beau point de vue sur la cité.


Les amoureux du patrimoine pourront suivre les chemins du baroque, des forts et des châteaux.

Eglises et sanctuaires

Sanctuaire de Notre-Dame de Myans

Lire notre article : le sanctuaire Notre-Dame de Myans
Le 24 novembre 1248, une partie du mont Granier s’effondra. Le désastre fut immense et seule, la chapelle de Myans dédiée à la vierge fut épargnée. Cette préservation apparut au peuple chrétien comme un vrai miracle de la Vierge. Dès lors, on commença à venir supplier Notre-Dame, spécialement dans les épreuves, les épidémies, les fléaux.
Le pèlerinage à la Vierge Noire était né et perdure. Sous l’affluence des pèlerins, la chapelle dut s’agrandir dès la 1ère moitié du XVème siècle grâce à Jacques de Montmayeur et aux franciscains de Belley. Deux églises superposées furent construites.

La Vierge noire La vierge dorée une alcove

 

Eglise romane Saint-Jean-Baptiste à Cléry

Cléry
Eglise romane Saint-Jean-Baptiste de Cléry du XIIème siècle, Prieuré roman du XIIème siècle, pur style cistercien alpin.

 

Caveau des Augustins

Lire notre article : le caveau des Augustins
Saint-Pierre-d’Albigny

Caveau des Augustins Caveau des Augustins Caveau des Augustins

 

Abbaye de Tamié

Lire notre article : l’Abbaye de Tamié
Plancherine

Abbaye de Tamié Abbaye de Tamié Abbaye de Tamié

 

Karma Ling

Lire notre article : Karma Ling, l’isolement très fréquenté
Arvillard

 


Châteaux, forts et cités médiévales

Cité médiévale de Conflans

Lire notre article : Cité médiévale de Conflans
Albertville
Inscrit depuis 1941 dans sa globalité, le site de la cité médiévale de Conflans concentre en son sein de multiples trésors.

Conflans Conflans Conflans

 

Château de Miolans

Lire notre article : le château de Miolans
Saint-Pierre-d’Albigny

château de Miolans château de Miolans château de Miolans

 

Fort de Tamié

Fort de Tamié Fort de Tamié Fort de Tamié

 

Ancienne citadelle de Montmélian

Lire notre article : le fort de Montmélian
Montmélian
La position privilégiée de Montmélian, explique l’implantation et le développement très ancien de son illustre place forte, élément essentiel dans la défense des frontières de la Savoie. Au fil des siècles, se succèdent les assauts et les sièges – ceux des Dauphins du Viennois puis ceux des rois de France. La citadelle ne cesse de se transformer et c’est au XVIIème siècle qu’elle connaît son apogée.
Mais l’ultime assaut conduit par Louis XIV en 1705, met fin à ce glorieux passé : la citadelle est démantelée. Si, aujourd’hui, il ne subsiste que quelques vestiges du fort, la qualité du site permet d’appréhender l’importance de ce lieu stratégique pour l’ancien Etat de Savoie et propose un point de vue exceptionnel.

Citadelle de Montmélian Citadelle de Montmélian Citadelle de Montmélian

 


Pour les promeneurs

Les pêcheurs, promeneurs et randonneurs, pourront trouver les espaces qu’ils recherchent autour d’Albertville. Il y a la forêt de Rhône, les vergers de Mercury où la Combe de Savoie se dévoile, les crêtes du col des Fontanettes ou des Hauts de Conflans pour les habitués les sommets escarpés de la Belle Etoile ou du Roc Rouge.

Des circuits de tout niveau pour chevaux, VTT et autres vélos sont tracés. Les amateurs gourmands dégusteront les différents vins et fromages.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *