nature et environnement

Comment sortir du tout Gasoil ?

par

Comment sortir du tout Gasoil ?… c’est à cette question qu’a essayé de répondre la sonciété Transdev autour d’un rendez-vous éco&mobilité…

Comment sortir du tout Gasoil ?

 

Doter les Autorités Organisatrices d’outils d’aide à la décision pour choisir leur solution pour la conversion de leur parc, c’était le rendez-vous éco&mobilité organisé par Transdev Savoie, le 21 février dernier, avec le soutien de la station des Arcs Paradiski.…

Transdev Savoie se compose de 4 sociétés réparties sur le territoire savoyard : sur l’agglomération chambérienne, en Maurienne et en Tarentaise dont à Bourg-Saint-Maurice avec Transdev Martin, qui est notamment l’exploitant des navettes des Arcs qui a accueilli l’événement. Transdev Savoie est exploitant de lignes régulières, de réseaux urbains (en direct ou en sous traitance), de skibus mais également de services occasionnels.

La Loi Transition Energétique et Croissance Verte, c’est demain !

Le décryptage de cette loi a été assuré par un Juriste de la société Transdev. Ce qu’il faut retenir dans le domaine des transports de voyageurs est que :
– A partir de 2020 les collectivités devront renouveler au moins 50% de leur parc en véhicules à basses émissions et 100% à partir de 2025.
– Les véhicules classés à faibles émissions sont les suivants : électrique, hydrogène, à gaz d’origine renouvelable, hybride. Les agglomérations inférieures à 250 000 habitants soumises à un Plan de Prévention de l’Atmosphère (PPA) et toute agglomération non soumise à un PPA pourront avoir recours à des véhicules gasoil répondant à la norme Euro 6.

La présentation par un expert Transdev de chaque type de motorisation révèle qu’il existe plusieurs solutions en recherche de maturité, d’industrialisation et de normalisation, sur lesquelles Transdev mène des expérimentations au travers de son Living Lab. Citons par exemple, les véhicules à biberonnage, les véhicules à hydrogène, les bus hybrides, le biogaz naturel, etc.

La stratégie de transition est à construire par réseau à partir d’un diagnostic local en fonction du contexte (dénivelés, climat, énergies disponibles…), il n’y a pas de solution unique. D’autant que les coûts d’acquisition et de maintenance supérieurs posent la question du financement. Cette mutation est à anticiper non seulement pour le matériel, mais aussi pour l’aménagement des dépôts, la formation du personnel de conduite et de maintenance. Il est donc primordial, pour réussir cette transition, de penser système et non véhicule.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *