actualités
Jean-Jack Queyranne - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Conseil National de la Montagne, réaction de Jean-Jack Queyranne

par

C’est à Chamonix que s’est déroulé le Conseil National de la Montagne, en présence du Premier Ministre Manuel Valls…

Conseil National de la Montagne, réaction de Jean-Jack Queyranne

 

Jean-Jack Queyranne - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Jean-Jack Queyranne – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, accompagné de Claude Comet, Conseillère régionale déléguée au tourisme et à la Montagne, s’est rendu le 25 septembre 2015 dernier à Chamonix pour assister au Conseil national de la Montagne réuni sous la Présidence du Premier ministre. A cette occasion, Manuel Valls a précisé les contours de l’Acte II de la loi Montagne, suite au rapport parlementaire qui lui avait été remis par Bernadette Laclais, Députée de la Savoie et Annie Genevard, Députée du Doubs.

Auvergne et Rhône-Alpes ne formeront, au 1er janvier 2016, qu’une seule et même Région, pour devenir la première Région européenne de montagne. Les deux Régions ont saisi l’opportunité de ce débat sur la refondation de la loi montagne pour remettre 42 propositions concrètes dans une contribution commune. Les deux parlementaires en ont largement tenu compte dans leur rapport. “Avec René Souchon, le Président de la Région Auvergne, nous partageons des convictions fortes sur l’avenir des territoires de montagne. Elles ont trouvé aujourd’hui un écho dans les orientations dévoilées par le Premier Ministre” explique Jean-Jack Queyranne. “Ces convictions s’appuient sur une large concertation avec les acteurs de la montagne initiée par la démarche Montagne 2040 dans laquelle Rhône-Alpes s’est lancée depuis 2012. Il était urgent de donner une place singulière aux territoires de montagne dans les politiques publiques et de reconnaître que les atouts et ressources de ces montagnes sont une chance pour l’avenir de notre Pays“.

Des mesures concrètes ont été annoncées pour conforter le développement économique en s’appuyant sur le déploiement du numérique et les potentialités exceptionnelles du tourisme. Le Premier Ministre a également souligné que les actions pour la vie quotidienne devaient être renforcées avec les maisons de santé et les services hospitaliers, le maintien des services publics, les équipements de proximité. La préservation d’une nature fragile et confrontée aux effets du réchauffement climatique a été renforcée afin d’assurer le maintien de la biodiversité et des espèces sensibles.

La cause de la montagne a été entendue, l’urgence d’agir a été actée avec l’annonce d’une nouvelle loi montagne pour ceux qui vivent et aime la montagne“.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *