Vie Economique
Remise des prix de l’innovation CRITT de Savoie

CRITT de Savoie, 30 ans et l’innovation attitude

par

Basé à Savoie Technolac, Le CRITT de Savoie vient de fêter ses 30 ans d’existence… Reportage de Nathalie Damide Baldji…

Innovation Attitude à la sauce CRITT de Savoie

– Texte, photos et vidéo : – © Nathalie Damide Baldji, correspondante 123 Savoie –

Le Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologie (CRITT) de Savoie, fêtait cette année, ses 30 ans au Manège à Chambéry (le 19 juin 2015). Le tout, en présence d’un invité de marque, le philosophe et ancien ministre Luc Ferry et avec la complicité de la diva Jocelyne Tournier.

Remise des prix de l’innovation CRITT de Savoie

Remise des prix de l’innovation CRITT de Savoie

30 ans et quelques chiffres

– 800 k€ de budget annuel financé par le Conseil Départemental
– 185 entreprises accompagnées en 2014
– 92 projets innovants accompagnés en 2014
– 8 salariés

D’hier à aujourd’hui

Séverine Viret, directrice du CRITT de Savoie depuis 2008, quittera ses fonctions sous peu

Séverine Viret, directrice du CRITT de Savoie depuis 2008, quittera ses fonctions sous peu

En 1985, d’abord créé sous le nom de l’INSERT : Institut savoyard pour l’environnement l’innovation la recherche et le transfert de technologies (sous l’impulsion de la CCI et des chefs d’entreprises). Par la suite ses missions se formalisent à l’échelle du pays, (à savoir développer l’innovation et les technologies) et il devient acteur du RDT (réseau de développement technologique).

Le désengagement financier de l’Etat ayant été relayé par le soutien départemental, en Savoie, le CRITT a pu perdurer, étoffant même son équipe. Aujourd’hui son rôle d’interface et d’accélération de projets innovants séduit près de 200 entreprises, mais l’on est loin des 32.984 entreprises recensées par l’Insee au 1er janvier 2011 pour la Savoie.

En 2010, le CRITT absorbait l’IDPI (institut de développement de projets industriels), qui forme des jeunes BAC+3, au pilotage de projets innovants (diplôme délivré par l’Université de Savoie Mont Blanc), développant ainsi son axe de formation. Formule atypique : il s’agit de binômes d’étudiants qui dédient 900h de travail à l’avancée d’un projet innovant dans l’entreprise.

Didier Bic, président du CRITT de Savoie estime qu’il n’y a pas d’entreprise qui puisse échapper à la notion d’innovation, peu importe sa taille “ne pas innover peut être dangereux pour l’avenir d’une entreprise“. L’innovation étant l’un des 3 axes majeurs de développement d’une entreprise (avec le Financement et l’International). “En 2014 la BPI a accompagné environ 3.500 entreprises et consacré 1 milliard d’euros au développement par l’innovation élargissant même son périmètre d’activité à l’innovation au sens large et non plus seulement technologique” rajoutait-il.

Luc Ferry, qui a préféré de désaltérer avec un verre de vin de Savoie plutôt qu’avec la bouteille d’eau de source locale qui lui était proposée.

Luc Ferry, qui a préféré de désaltérer avec un verre de vin de Savoie plutôt qu’avec la bouteille d’eau de source locale qui lui était proposée.

Luc Ferry ou l’analyse des freins à l’innovation

Tandis que l’ex ministre de l’éducation nationale faisait largement au passage la promotion de son ouvrage “L’innovation destructrice”, paru chez Plon, il rappelait comment, au cours de l’histoire, l’innovation a pu certes, engendrer le progrès, créer de nouveaux métiers et de l’emploi mais d’abord et avant tout, dans l’immédiateté, provoquer l’inégalité, la décroissance et le chômage.

Du chômage des copistes à l’arrivée de l’invention de Gutenberg, à la révolte des canuts de Lyon, (ouvriers tisserands remplacés par des machines à tisser), en passant par la révolution Amazone sur Internet et la mort annoncée du même coup des libraires et disquaires… les exemples concernant les effets dévastateurs de l’innovation ont été présentés en nombre.

Non sans rappeler les nombreux autres freins qui ralentissent selon lui, la créativité des entrepreneurs français et empêchent la France, (et l’Europe) de se positionner sur le marché mondial dans les secteurs de l’innovation. Comprendre les mécanismes de ces freins étant selon Luc Ferry, primordial si l’on veut pouvoir les dépasser.

L’innovation reste à la fois vitale et complexe en France. Reste aux entrepreneurs et créateurs d’entreprises à trouver les outils et ressources qui leur correspondent le mieux afin d’avancer. Le CRITT étant l’une des offres possibles pour ceux qui ont l’innovation Attitude en Pays de Savoie.

Un reportage vidéo incluant une interview de Didier Bic, président du CRITT de Savoie, pour en savoir plus sur ce que “Innovation attitude” signifie au-delà du slogan accrocheur.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *