événements
Yoann Joly et Yann Borgnet - © Alpine Line Project

Deux jeunes aventuriers au Grand-Bornand

par

Ils n’ont que 21 et 23 ans, sont originaires de Nice et Annecy, et se sont lancés dans le défi fou d’une grande cordée à travers les Alpes…

Deux jeunes aventuriers au Grand-Bornand

 

Yoann Joly et Yann Borgnet - © Alpine Line Project

Yoann Joly et Yann Borgnet – © Alpine Line Project

Les deux jeunes aventuriers en question, Yoann Joly et Yann Borgnet, seront de passage vendredi 8 (soir) et samedi 9 mai 2015 au Grand-Bornand, dans le cadre d’une halte improvisée qui leur permettra notamment de rencontrer les médias et leur faire part de leur sentiment à ce moment précis de leur périple du défi fou qu’ils se sont lancés, de rallier le Monte Cinto, point culminant de la Corse, aux plus hauts sommets de la Slovénie… soit une grande cordée à travers les Alpes – l’Alpine Line Project – s’étalant sur 5 pays, qui les voit tutoyer les sommets depuis plusieurs semaines maintenant.

4 mois d’aventure, 1500 km, 25 sommets majeurs sur 5 pays traversés au compteur… tel est le pari de deux jeunes montagnards, de 21 et 23 ans, Yoann Joly et Yann Borgnet, respectivement originaires d’Annecy et de Nice. Depuis le Monte Cinto, point culminant de la Corse, ce voyage au long cours doit les mener jusqu’au Triglav, plus haut sommet Slovénien et extrémité Est des Alpes. Sans moyen motorisé, ils explorent depuis plusieurs semaines maintenant les différents moyens offerts par la mobilité douce pour rallier les joyaux de l’Alpe. Du voilier au parapente, en passant par le ski de randonnée, les différents éléments naturels les guident de parois en parois pour exprimer leur vision de l’alpinisme.

Ce projet original, né de la rencontre de deux jeunes alpins animés par une passion et des valeurs communes, se veut aussi être un contre-pied à la mode des expéditions lointaines, coûteuses et impactantes. En ce sens, les jeunes aventuriers disent s’être largement inspirés de la philosophie de Patrick Berhault, accordant une place subsidiaire à la performance pure au profit d’une pratique libre et ouverte, laissant davantage de place à l’imagination et à l’improvisation.

Une halte dans les alpages du Grand-Bornand, avant de poursuivre leur incroyable défi vers la Slovénie…

Alpine Line Project, puisque tel est son nom, a d’ores et déjà trouvé un écho très favorable auprès des nombreuses personnalités des milieux de la montagne et des sports extrêmes soutenant ce défi audacieux et militant. De passage ces jours prochains dans les Aravis, il sera possible de rencontrer les deux jeunes aventuriers lors d’une halte programmée au Grand-Bornand, où Yoann Joly et Yann Borgnet doivent arriver vendredi en fin de journée, pour prendre le temps de se ressourcer le lendemain, samedi, dans l’atmosphère apaisée du chalet d’alpage de Philippe Giraud, le Pdg des yaourths Giralp et bornandin d’adoption, séduit par l’éthique de ce projet de grande cordée, “le regard tourné vers les autres”, selon la propre expression du duo d’aventuriers…


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *