nature et environnement
Stéphane Murat et Ecume la Tarine

Ecume, une Tarine, remporte un prix au Salon de l’Agriculture

par

Elles étaient 6.000, puis 70 se sont distinguées et les 15 vaches les plus remarquables de la Vallée de la Tarentaise se sont rendues au Salon de l’Agriculture à Paris…

Ecume, une Tarine, remporte un prix au Salon de l’Agriculture

Stéphane Murat et Ecume la Tarine

Stéphane Murat et Ecume la Tarine

Stéphane Murat et Ecume la Tarine

Stéphane Murat, éleveur aux Avanchers – Valmorel peut être fier, car pour sa 1ère participation, Ecume, sa Tarine, a été élue Dauphine en mamelle Adulte et a remporté la 3ème place de la section 5 – 7 ans, à l’occasion du Concours de la Race Tarentaise, au Salon International de l’Agriculture.

Les Avanchers – Valmorel comptent une dizaine d’agriculteurs parmi lesquels Stéphane. Ce jeune éleveur, qui a déjà 17 ans d’expérience, est responsable et cogérant d’un troupeau de 210 vaches à lait durant l’été qui pâturent et entretiennent le domaine skiable. Ces vaches sont exclusivement destinées à la fabrication du beaufort que l’on peut trouver à la vente à la coopérative de Moutiers.

Le Concours de la Race Tarentaise

Sur une première sélection de 6.000 vaches, 70 se sont distinguées sur la qualité de production de leur lait. Ensuite, sur ces 70 vaches, un tri sélectif a été réalisé sur des critères de qualité morphologique parmi lesquels la taille du bassin, des mamelles, la solidité des membres et la ligne de dos ; afin que la Vallée de la Tarentaise présente au Salon de l’Agriculture les 15 vaches les plus remarquables.

Lors du concours, les vaches sont réparties en sections selon leur âge. Le concours remet 2 prix : celui de la meilleure vache jeune et celui de la meilleure vache adulte.

Les Avanchers – Valmorel et l’agriculture

L’activité agricole occupe une importante place sur ce territoire où se concentrent encore plusieurs systèmes professionnels que l’on peut qualifier de durables et qui ont fait l’objet de financements spécifiques de la part des collectivités locales. Ces dispositions ont été efficaces et ont contribué à ce que l’agriculture sur la commune reste très vivante. L’agriculture demeure un secteur d’activité non négligeable, garantissant le fonctionnement de plusieurs structures et offrant un revenu complémentaire indispensable à des exploitants doubles – actifs.

La commune compte 6 grosses exploitations d’agriculteurs sur 979 hectares, qui garantissent l’équivalent d’une quinzaine d’emplois à temps plein à l’année. Les terres agricoles représentent 35% du territoire communal. La commune est concernée par les AOC Beaufort et AOP Gruyère et Chevrotin. La production laitière destinée à la fabrication de Beaufort est largement dominante. La spécificité de l’utilisation extensive des herbages de ce terroir en fait un fromage de qualité reconnu.

L’élevage bovin lait prédomine largement avec près de 750 vaches, suivi des ovins et caprins. Chaque exploitation doit impérativement alimenter son troupeau avec au moins 75 % d’herbe du terroir (foin et herbe pâturée). Ainsi, les exploitations doivent donner aux vaches au moins 50 % de foin issu de la zone AOP (autonomie fourragère). Aujourd’hui, cette autonomie est globalement assurée. Le maintien des prés de fauche est donc indispensable pour garantir l’appellation et les outils économiques, notamment les coopératives laitières.

En fonction de la période de l’année, les animaux sont placés autour de l’exploitation avant et après la période d’enneigement, en montagnettes pour l’utilisation de pâtures complémentaires et en alpage durant les mois d’été. Le domaine skiable devient le terrain de jeu des vaches puisque les alpages se trouvent là même où l’on ski l’hiver et sont très facilement accessibles, notamment pour les familles.

De nombreuses fêtes pastorales sont attendues cet été parmi la Fête de l’Alpage à Valmorel, la Fête du Beaufort à Nâves et l’Alpage en fête à Celliers.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *