actualités
Les équipes devant une des vannes papillon

Chantier EDF de Tignes-Malgovert, deux nouvelles vannes papillon installées

par

Sur le Chantier EDF de Tignes-Malgovert, en haut des conduites forcées, opération réussie pour les deux nouvelles vannes…

Chantier EDF de Tignes-Malgovert

Deux nouvelles vannes papillon installées

Photos : © EDF – Pascale Tournaire –

Centrale de Malgovert, les nouvelles conduites forcées 1 - © EDF - Pascal Tournaire 2015Deux nouvelles vannes papillon viennent d’être installées en haut des conduites forcées qui transportent l’eau en provenance du barrage de Tignes vers la centrale hydroélectrique EDF de Malgovert. Ces vannes sont un organe clé pour l’aménagement. Elles marquent une étape importante dans la dernière phase du chantier de modernisation et de maintenance du complexe hydroélectrique.

Les équipes d’EDF et de ses prestataires se sont succédées pendant deux mois et demi pour remplacer les vannes de tête des deux conduites forcées qui descendent -sur 1.500 mètres de long et 750 mètres de dénivelé, la forêt communale de Bourg-Saint-Maurice vers la centrale hydroélectrique EDF de Malgovert, à Séez.

Les vannes de tête sont les “robinets” situés tout en haut des conduites forcées : ils permettent soit de faire circuler l’eau dans les conduites pour alimenter la centrale en contrebas, soit de la couper et d’isoler les conduites forcées, pour des opérations de maintenance par exemple. Ce sont des organes extrêmement important pour la maintenance et la sécurité de l’aménagement de Tignes-Malgovert.

Les équipes devant une des vannes papillon

Les équipes devant une des vannes papillon

Pour ces vannes de type “papillon” (cf photo ci-contre) en acier moulé, EDF a choisi de travailler avec la société française D2FC. D’un diamètre intérieur de 2,20 mètres, elles pèsent 19,5 tonnes. Grace à une pièce moulée unique, elles garantissent un meilleur taux d’obstruction et une meilleure étanchéité. Enfin, la maintenance du joint d’étanchéité sera possible directement de l’intérieur des conduites de façon programmée.

D’autres opérations se poursuivront sur le chantier jusqu’à l’automne, notamment pour le renforcement des peintures à l’intérieur de chacune des deux conduites forcées sur 200 mètres de long (les parties remplacées en 2014) soit en tout 3600 m² à traiter. Débuté en 2013 et planifié sur 3 ans, à raison d’une grande phase par an, ce chantier exceptionnel est le plus gros chantier d’EDF en France sur des conduites forcées.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *