nature et environnement
© ERDF

ERDF enfouit 12 km de lignes HTA en Haute-Maurienne

par

ERDF mène depuis de nombreuses années des travaux d’enfouissement des réseaux, ayant pour double objectif leur meilleure intégration dans l’environnement et leur moindre dépendance aux aléas climatiques pour assurer aux clients une desserte électrique de qualité…

ERDF enfouit 12 km de lignes HTA

en Haute-Maurienne

Mercredi 10 septembre 2014, sur les communes de Lanslevillard et Bessans.

© ERDF

© ERDF

© ERDF

© ERDF

L’amélioration de la distribution d’électricité et de la qualité des réseaux est au cœur des priorités d’ERDF qui engage tous les ans des actions de sécurisation et de fiabilisation des réseaux en intensifiant ses efforts d’enfouissement des lignes (20.000 Volts) existantes les plus exposées aux aléas climatiques.

Ce chantier majeur permettra à la fois de conjuguer esthétique et sécurisation du réseau dans un secteur soumis à de fortes contraintes hivernales comme en Haute-Maurienne et souvent difficile d’accès pour les techniciens d’ERDF.

Les travaux d’enfouissement réalisés sur les communes de Lanslevillard et Bessans représentent un coût de près d’1million d’€, dont 50 % à la charge d’ERDF et 50 % cofinancés par les deux communes.

Ce chantier est l’aboutissement d’un projet de longue date auquel les élus de la Haute-Maurienne étaient très attachés.

Une prise en compte du territoire à traverser

Plusieurs éléments ont été pris en compte pour les travaux de mise en souterrain de la nouvelle ligne :
La vie locale : perturber le moins possible les riverains,
Les contraintes techniques : Franchissements de ponts sur l’Arc en respectant l’aspect visuel, (passage sous le pont de Napoléon et encorbellement intégré aux deux ponts en structure Acier),
Les données environnementales : Des études d’impact sur l’environnement avec le Parc National de la Vanoise ainsi qu’une localisation sur place par l’écologue Karum ont été menées pour respecter la présence d’espèces protégées comme la Gagee Velue (plantes de montagne).

© ERDF

© ERDF

Outre la protection de la flore, ERDF engage depuis de nombreuses années des actions pour la protection de l’avifaune. Une convention de partenariat a été signée en 2012 entre la société d’électricité, le Parc national de la Vanoise, la LPO 73, le PNRM Bauges et le PNR Chartreuse.

Son objectif est de réaliser un croisement entre les réseaux exploités par ERDF et les zones de migration ou de nidification des espèces de façon à neutraliser les supports, armements ou lignes électriques avec des matériels spécifiques. Ces travaux interviennent en partie sur le secteur du col de la Madeleine, identifié comme sensible et prioritaire (1.8 km de lignes et 5 poteaux) puisque fréquenté par le grand duc d’Europe avec un cas d’électrocution d’une femelle en 2002.

Enfin, l’utilisation d’une trancheuse limite considérablement l’impact sur l’environnement. Outre le fait de réaliser 500 mètres de déroulage du câble par jour, elle permet le remblaiement immédiat, évitant ainsi les rotations de poids lourds pour évacuer les terres.

Le chantier en chiffres

– Coût total : 950.000 €
– Enfouissement de 12 km de réseaux électriques HTA
– 4,1 km sur Lanslevillard
– 7,7 km sur Bessans

Dépose de 11 km de lignes aériennes HTA
– 6,6 km sur Bessans et 34 pylônes
– Reprise de 3 postes de distribution (1 sur Bessans et 2 sur Lanslevillard)


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *