Evénements sportifs et résultats
Leo Taillefer, Laurent De Martin, Nico Vuignier et Flo Bastien

Flo Bastien en bronze au Red Bull Linecatcher 2015

par

Depuis une dizaine d’années, le ski backcountry se réfère à une discipline freestyle (acrobatique) pratiquée hors des pistes et des snowparks (structures créées par l’homme). C’est aux Arcs que se sont affrontés les maîtres de la discipline…

Flo Bastien en bronze au Red Bull Linecatcher

– Photos : © Red Bull Media House –

Red Bull Linecatcher - Les Arcs 2015

Red Bull Linecatcher – Les Arcs 2015

La face du Cirque de Fond Blanc aux Arcs a vécu une magnifique 7ème édition du Red Bull Linecatcher avec tous les ingrédients d’un grand cru : de la neige (tombée in extremis et confortablement ces deux derniers jours), un magnifique ciel bleu, les meilleurs freeskieurs mondiaux et du très, très beau ski freestyle backcountry. Troisième lors de la dernière édition, le suisse Nicolas Vuignier écrase la concurrence avec un run à 93,3 points. Il remporte ainsi le Red Bull Linecatcher 2015 devant son compatriote Laurent De Martin et le français Flo Bastien avec une performance qui restera dans les annales de la discipline.

Leo Taillefer, Laurent De Martin, Nico Vuignier et Flo Bastien

Leo Taillefer, Laurent De Martin, Nico Vuignier et Flo Bastien

Les 16 skieurs conviés à cette 7ème édition ont pris position au sommet de la face de Fond Blanc, un spot de choix qui alterne barres rocheuses et pentes raides, à 10h ce dimanche 18 janvier 2015. Sur cette face vierge, parsemée de kickers, ces 16 spécialistes peuvent enchaîner entre 2 et 4 sauts à la suite pour emporter la faveur des juges.

Après un repérage à la jumelle en début de matinée, c’est Laurent De Martin qui a ouvert le bal avec un cork 720 blunt, suivi d’un cork 360, d’un front flip et d’un nose butter. Pas de chute, des réceptions bien maîtrisées, des gerbes de poudreuse, la fête pouvait commencer… Parmi les 16 premiers passages, les juges auront notamment apprécié les runs de Parker White avec deux cork 360, de Flo Bastien avec un 720 mute, celui de Nicolas Vuignier avec un cork 720 et bien sûr le magnifique double back flip du savoyard Léo Taillefer qui concluait magnifiquement ce premier passage.

Quart de finale – Le Japon a porté chance aux finalistes !

Nicolas Vuignier

Nicolas Vuignier

Laurent De Martin

Laurent De Martin

Flo Bastien

Flo Bastien

Parmi les 8 skieurs sélectionnés pour le 2ème tour, seuls 4 ont atteint la finale. Les duels furent particulièrement serrés avec notamment l’élimination du français Richard Permin par Nicolas Vuignier. C’est sans doute le seul gros regret de la journée, car la performance de Richard méritait une finale. Autres hauts faits d’armes de ce 2ème passage, la chute de l’américain Sage Cattabriga-Alosa sur un front flip de très grande amplitude, le très beau run de Nicolas Vuignier avec un cork 720 et un 360 unnatural reverse tail, et bien sûr le double back Léo Taillefer pour chauffer la foule.

La super finale se résumait donc à une opposition Franco-Suisse avec les helvètes Nicolas Vuignier et Laurent De Martin, face aux Frenchies Flo Bastien et Léo Taillefer. Parmi les 4 finalistes, 3 revenaient tout juste d’un même tournage au Japon, seul Nicolas Vuignier n’était pas du voyage.

Suisse : 2, France : 1

Avec 2 runs par skieur, la Super Finale laissait présager quelques prises de risques supplémentaires de la part des skieurs. Au jeu du run le plus engagé, le plus varié et le plus consistant, c’est le skieur du Valais, Nicolas Vuignier, qui remportait la palme avec un incroyable enchaînement : un cork 720 japan, suivi d’un 360 sur une barre rocheuse et d’un flat 720 reverse tail.

Ce 1er passage a affolé les compteurs des juges qui lui ont attribué 93,33 points, ainsi que le titre de meilleur “natural trick” pour son 360 en terrain naturel. Derrière lui, Laurent De Martin, en dépit d’un superbe 2ème run à 87 points, n’a pas pu rattraper son compatriote ; et Flo Bastien, grâce à un 1er passage assuré venait compléter le podium de cette édition arcadienne. Léo Taillefer, trop gourmand sur son 1er passage et trop pressé sur le 2ème, chutait à deux reprises et termine au pied du podium.

Très heureux après avoir été finaliste en 2011, puis troisième en 2013, Nicolas Vuignier a donc reprit le titre au français, le Chamoniard Sam Favret, éliminé en quart de finale après une chute en réception. Beau joueur, il a salué le magnifique score de Nicolas et lui a donné rendez-vous l’année prochaine pour une revanche. De son côté, le discret Nicolas ne s’arrêtait plus de sourire mais s’excusait tout de même d’avoir chuté lors de son dernier passage, perdant ainsi ses chances de réaliser un run encore plus parfait. Quant à Laurent De Martin, le souvenir de son 1er passage en ouverture de la compétition avec toutes les réceptions en neige vierge restera assurément comme un grand moment de sa vie de skieur.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *