actualités
© Nathalie Baldji

Illettrisme : tous unis pour agir en Savoie

par

L’illettrisme n’est pas un handicap au sens où il peut être corrigé. En revanche c’est handicapant dans la vie de tous les jours…

Illettrisme : tous unis pour agir en Savoie

Employabilité et développement des compétences

 

Dans le cadre de la 3ème édition des Journées nationales d’action contre l’illettrisme qui s’est récemment achevée (du 5 au 10 septembre 2016), piloté par l’Agence Nationale de lutte contre l’illettrisme, à Chambéry, 5 organismes locaux se sont mobilisés pour organiser une table ronde autour de la thématique : “Développer les compétences : un levier pour l’employabilité. Le nouveau contexte de la formation professionnelle”.

C’était une première en Savoie, le Centre Ressources Savoirs de Base, Educalis, le GRETA, l’association AIDER et l’association Savoir pour réussir co-organisaient une toute première table ronde afin de faire avancer la réflexion autour de l’illettrisme à l’échelle départementale. Autour de la table, les invités ont d’abord proposé au public présent, un état des lieux avant de passer en revue les actions possibles (événement du 6 septembre à la Maison des Associations à Chambéry)

© Nathalie Baldji

© Nathalie Baldji

Les intervenants autour de la table

– Camille Marcon, coordinatrice au Centre Ressources Savoirs de Base (CRSB), Hélène Chesneau, responsable conseiller formation ADEFIM ARC ALPIN antenne Savoie (Association de développement de la formation des entreprises métallurgiques), http://www.opcaim.com/
– Brigitte Moine, adjointe de la Direction en charge des Ressources Humaines Emmaus Vêtements entreprise d’Insertion, http://www.emmaus73.fr/
– Marie-Laure Chotard, Mairie de Chambéry, responsable de la formation,
– Marjorie Faure, chargée de projet à la SCOP NEA, http://www.scopnea.com/
– Valérie Robin gérante, enseignante et coordinatrice pédagogique d’Educalis, http://www.educalis.fr/
– Frédéric Mazars, conseiller en Formation Continue, responsable du Service “Compétences Générales Transversales” au GRETA Savoie, http://gretasavoie.com/

Illettrisme : de quoi parle-t-on ?

anlci-prog-jnaiL’illettrisme n’est pas un handicap au sens où il peut être corrigé. En revanche c’est handicapant dans la vie de tous les jours et sur le plan professionnel. Sont considérées comme illettrées les personnes qui après avoir été scolarisées en France (ou dans une école française), n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture et de l’écriture dans cette langue, et du calcul. Elles n’ont pas les compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante. Il s’agit pour elles de réapprendre, de renouer avec la culture de l’écrit, avec les formations de base, dans le cadre de la politique de lutte contre l’illettrisme.

Etat des lieux en Savoie

La Savoie est proche des moyennes nationales en matière d’illettrisme.
Ici aussi, 7% de la population est en situation d’illettrisme, 57 % de ces personnes sont en emploi (soit 168.000 travailleurs). L’illettrisme est donc une réalité en Savoie, au sein même des entreprises et pas seulement du côté des demandeurs d’emploi. Une cause à défendre donc, car ses conséquences sont particulièrement sérieuses (voir article), mais une cause difficile à voir car l’illettrisme ne saute pas aux yeux. Elle nécessite d’être bien informé, d’apprendre à détecter la problématique et de connaitre les dispositifs possible pour accompagner les personnes concernées vers une issue.

S’impliquer : question de volonté

Il faut donc que chacun s’implique, se mette en action pour que l’illettrisme ait une chance de se solutionner auprès des personnes actives ou qui se trouvent dans une démarche de recherche d’emploi. La prise de conscience est un préalable et à en juger par l’absence des patrons et employeurs, pourtant invités, à cette table ronde, il y a encore du chemin à faire.

Les acteurs du territoire ont encore un gros travail de sensibilisation à faire auprès des entreprises, mais aussi auprès des personnes concernées car pour Agir, il faut déjà reconnaitre l’existence de ce problème.

Les solutions

Détecter
Une volonté de détecter cette problématique et d’offrir les outils adaptés aux personnes concernées sans stigmatisation est une première étape.
Accompagner dans le dialogue
“Le dialogue et l’écoute bienveillante” selon Brigitte Lemoine, chargée des ressources humaines chez Emmaüs Vêtement, entreprise d’insertion à Chambéry, est un point de départ nécessaire. Les personnes ont besoin de retrouver confiance en elles, de se sentir accompagnées hors de tout jugement.
Proposer des solutions
Différents dispositifs et parcours de formation sont possibles, et financés. Selon les besoins de chacun, il s’agit d’emprunter la voie la plus adaptée pour sortir de l’enfer de l’illettrisme (plus d’informations sur le site anlci http://www.anlci.gouv.fr/)

Les différents organisateurs de cet événement sont, à l’échelle locale, les organismes vers lesquels l’on peut se tourner afin d’obtenir renseignements et aide.
Par ailleurs, il existe un numéro vert 0 800 11 10 35 Illettrisme Info Service
http://www.psa-savoie.com/
http://www.savoirspourreussir.fr/
http://www.educalis.fr/
http://gretasavoie.com/


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur Illettrisme : agir? | NATHALIE DAMIDE BALDJI
[…] Pour en savoir plus sur le déroulement et contexte d’organisation de la première table ronde co-organisée par différents acteurs du territoire impliqués autour de cette cause (l’illettrisme a été déclaré Cause Nationale en 2013) à lire ici, l’article 123SAVOIE […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *