nature et environnement
Katharina Conradin  - © Hans Peter Jost

Katharina Conradin, une femme à la tête de CIPRA International

par

Katharina Conradin a été élue Présidente de CIPRA International la semaine dernière à Annecy. La Suissesse de 33 ans prend la succession de Dominik Siegrist, qui quitte ses fonctions après les avoir exercées pendant dix ans…

Katharina Conradin,

une femme à la tête de CIPRA International

Katharina Conradin est la première femme à diriger la Commission Internationale pour la PRotection des Alpes (CIPRA) depuis la fondation de l’organisation en 1952. A l’instar de son prédécesseur Dominik Siegrist, Katarina Conradin est originaire de Suisse et géographe. Le 13 novembre 2014, les délégués de la CIPRA réunis en Assemblée à Annecy l’ont élue à l’unanimité  à la présidence de CIPRA International.

Katharina Conradin  - © Hans Peter Jost

Katharina Conradin – © Hans Peter Jost

A 33 ans, Katharina Conradin a depuis longtemps un pied dans l’organisation. En effet, depuis 2013, elle fait partie du Bureau de CIPRA International et, depuis 2011, du Bureau de CIPRA Suisse.

En sa qualité de directrice de mountain wilderness Suisse, elle connaît l’organisation faîtière du point de vue des organisations membres. Elle lui apporte son expérience en matière de coopération internationale, notamment en sa qualité d’ancienne chef de projet et consultante d’une entreprise internationale de conseil et de recherche sur les projets d’innovation pour le développement durable.

Dans une thèse récente intitulée “Patrimoine mondial et développement régional durable”, la néo-présidente de la CIPRA a étudié l’impact du statut de patrimoine mondial UNESCO sur les processus de développement régional, en particulier dans les zones de montagne.

Son engagement en faveur de l’environnement a été récompensé cette année par la fondation Yves Rocher pour l’environnement, qui lui a décerné le “Trophée des femmes”.

Allier théorie et pratique

Je suis très heureux qu’en la personne de Katharina Conradin, la CIPRA ait à sa tête une Présidente disposant de connaissances pointues et d’excellentes capacités de communication, et je lui souhaite plein de succès” a déclaré l’ancien Président Dominik Siegrist. Ce dernier était entré à la CIPRA dans les années 1990 en tant que délégué du Rheinaubund, une organisation écologiste helvétique aujourd’hui dénommée Aquaviva. De 1998 à 2004, il a présidé CIPRA Suisse, avant de remplacer le suisse Andreas Weissen à la Présidence de CIPRA International.

Dominik Siegrist a eu tout particulièrement à cœur de faire avancer la politique alpine comme partie intégrante de la politique européenne. En participant au développement d’une stratégie européenne pour les Alpes, sous la présidence de Dominik Siegrist, la CIPRA s’est rapprochée de cet objectif. En sa qualité de Professeur à la Haute Ecole technique de Rapperswil, Suisse, il a su allier la théorie à la pratique. Au cours du mandat de Dominik Siegrist, la CIPRA a souvent été au cœur du débat public, notamment en participant à diverses manifestations. Dominik Siegrist s’est tout particulièrement attaché à entretenir les partenariats au sein et à l’extérieur de l’organisation.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *