événements
© Courchevel Tourisme - Remontées Mecaniques

L’art au sommet à Courchevel

par

Le graffeur JonOne expose à Courchevel et vous invite à découvrir ses toiles, qui une improvisation abstraite, dont la brillance transmet une joie de vivre communicative…

L’art au sommet à Courchevel

 

© Courchevel Tourisme - Remontées Mecaniques

© Courchevel Tourisme – Remontées Mecaniques

JonOne - 1

Initiée par les Galeries Bartoux, l’exposition événementielle “L’Art au Sommet” se tient à Courchevel jusqu’au 24 avril 2016. A cette occasion, les Galeries Bartoux mettent à l’honneur un artiste majeur du Street Art, le graffeur JonOne, qui jalonne la station de ses œuvres singulières. La station de Courchevel est devenue ainsi un lieu d’expression artistique inédit et original, et ses pistes enneigées, un musée à ciel ouvert.

Les Galeries Bartoux, qui ont à cœur de démocratiser l’art et de le rendre accessible à tous, ont pu compter pour cette manifestation sur une volonté affirmée de la part de l’Office du tourisme de Courchevel de créer des événements nouveaux et qualitatifs, à destination d’un large public. La station, désireuse de retrouver simplicité et authenticité, ne pouvait qu’être sensible à une exposition mettant en avant un art populaire, le Street Art, qui trouve son origine dans la rue et les cultures urbaines.

En étroite collaboration avec l’Office du Tourisme de Courchevel et grâce au dynamisme de sa directrice, Adeline Roux, les Galeries Bartoux rendent l’art accessible à tous.

Une partie des œuvres en vente aux enchères

Graffeur et artiste peintre américain, JonOne a effectué un covering du principal téléphérique de la vallée : le téléphérique de la Saulire. Il est ainsi pour la première fois recouvert d’une œuvre de l’artiste. 12 œuvres de ses œuvres, sont reproduites sur des toiles tendues, et exposées au sein de la station de Courchevel allant de la place centrale la Croisette jusqu’à Le Praz et Moriond. Elles habillent de leurs couleurs vives plusieurs bâtiments, comme les gares d’arrivée et de départ de certains télécabines et télésièges de la station. Un œuf de télécabine grandeur nature, ainsi que des télécabines miniatures suspendues en hauteur, entièrement tagués par l’artiste, sont exposés sur la place de la Croisette.

Une partie des œuvres de JonOne sera vendue au mois de mai 2016 au profit de la Fondation Abbé Pierre, à l’occasion d’une vente aux enchères orchestrée par le commissaire-priseur Pierre Cornette de Saint-Cyr.

JonOne, un artiste autodidacte

 

JonOne

JonOne

Né en 1963 à New York aux Etats-Unis, JonOne vit et travaille à Paris. De son vrai nom John Andrew Perello, JonOne ou Jon 156, fonde en 1984 le groupe 156 All Starz à New York, après avoir débuté, à l’âge de 17 ans, dans le monde du graffiti grâce à son ami d’enfance White Man. JonOne se démarque des autres graffeurs qui réalisent des œuvres figuratives en exécutant des œuvres abstraites influencées par le mouvement, la couleur, l’énergie.

Artiste autodidacte, JonOne commence à peindre sur toile en 1985 car elle offre la possibilité de laisser une empreinte dans le temps. La même année, le galeriste Rick Libbrizzi l’expose à New York. Il s’installe à Paris en 1987, où il investit l’Hôpital éphémère, squat établi dans l’Hôpital Bretonneau, de 1990 à 1995. Il y rencontre Sharp, Ash, JayOne et Skki et A-One. Sa première exposition personnelle, intitulée “Graffistism”, a lieu en 1990 à la Galerie Gleditsch 45 à Berlin, en Allemagne. S’enchaînent alors des expositions collectives et personnelles dans le monde entier (Tokyo, Monaco, Paris, Genève, New York, Hong Kong, Bruxelles…) Les toiles de cet artiste qui se décrit lui-même comme un “peintre graffiti expressionniste abstrait” explosent de couleurs ; l’espace est entièrement utilisé, le vide blanc n’existe pas.

Chacune de ses toiles est une improvisation abstraite, dont la brillance transmet une joie de vivre communicative. Le 21 janvier 2015, une œuvre de JonOne intitulée “Liberté, Egalité, Fraternité” et mesurant 300 x 220 cm a été inaugurée à l’Assemblée Nationale dans le Salon des Mariannes. Le 19 février de la même année, l’artiste a reçu la Légion d’Honneur en tant que Chevalier des mains de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée.

 

JonOne, un artiste autodidacte

Né en 1963 à New York aux Etats-Unis, JonOne vit et travaille à Paris. De son vrai nom John Andrew Perello, JonOne ou Jon 156, fonde en 1984 le groupe 156 All Starz à New York, après avoir débuté, à l’âge de 17 ans, dans le monde du graffiti grâce à son ami d’enfance White Man. JonOne se démarque des autres graffeurs qui réalisent des œuvres figuratives en exécutant des œuvres abstraites influencées par le mouvement, la couleur, l’énergie.

Artiste autodidacte, JonOne commence à peindre sur toile en 1985 car elle offre la possibilité de laisser une empreinte dans le temps. La même année, le galeriste Rick Libbrizzi l’expose à New York. Il s’installe à Paris en 1987, où il investit l’Hôpital éphémère, squat établi dans l’Hôpital Bretonneau, de 1990 à 1995. Il y rencontre Sharp, Ash, JayOne et Skki et A-One. Sa première exposition personnelle, intitulée “Graffistism”, a lieu en 1990 à la Galerie Gleditsch 45 à Berlin, en Allemagne. S’enchaînent alors des expositions collectives et personnelles dans le monde entier (Tokyo, Monaco, Paris, Genève, New York, Hong Kong, Bruxelles…) Les toiles de cet artiste qui se décrit lui-même comme un “peintre graffiti expressionniste abstrait” explosent de couleurs ; l’espace est entièrement utilisé, le vide blanc n’existe pas.

Chacune de ses toiles est une improvisation abstraite, dont la brillance transmet une joie de vivre communicative. Le 21 janvier 2015, une œuvre de JonOne intitulée “Liberté, Egalité, Fraternité” et mesurant 300 x 220 cm a été inaugurée à l’Assemblée Nationale dans le Salon des Mariannes. Le 19 février de la même année, l’artiste a reçu la Légion d’Honneur en tant que Chevalier des mains de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur L’art au sommet à Courchevel - 123...
[…] Le graffeur JonOne expose à Courchevel et vous invite à découvrir ses toiles, qui une improvisation abstraite…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *