monument
Lions en chasse sur le grand panneau de la Salle du fond - © DRAC Rhône-Alpes - Ministère de la Culture et de la Communication

La Grotte Chauvet, patrimoine mondial

par

Datée de 36.000 ans et située à Vallon-Pont-d’Arc à l’entrée des gorges de l’Ardèche, la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet vient…

La Grotte Chauvet, patrimoine mondial

 

Lions en chasse sur le grand panneau de la Salle du fond - © DRAC Rhône-Alpes - Ministère de la Culture et de la Communication

Lions en chasse sur le grand panneau de la Salle du fond – © DRAC Rhône-Alpes – Ministère de la Culture et de la Communication

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Doha (Qatar) lors de la 38ème session de l’Unesco, a inscrit, le 22 juin 2014, la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet sur la liste des biens culturels du patrimoine mondial. Actuellement, la Caverne du Pont-d’Arc, réplique de grotte, est en cours de réalisation à Vallon-Pont-d’Arc en Ardèche. Plus grande restitution au monde réalisée à ce jour, elle ouvrira au printemps 2015.

Daté de 36.000 ans et situé à Vallon-Pont-d’Arc à l’entrée des gorges de l’Ardèche, le bien inscrit englobe la totalité de la cavité mais également l’écrin paysager naturel et le bassin hydrogéologique dont l’arche naturelle du Pont-d’Arc et ses 54 m de haut. Il s’agit du plus ancien bien culturel jamais classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette inscription est une formidable nouvelle pour cette candidature portée par la Région Rhône-Alpes et le Conseil général de l’Ardèche, en lien avec l’État français et l’Association pour la mise en valeur de La Grotte ornée du Pont-d’Arc.

L’inscription de la Grotte au patrimoine mondial est un merveilleux hommage rendu aux premiers artistes de l’histoire et récompense l’engagement et la mobilisation des territoires ardéchois et rhônalpins“, se félicite Pascal Terrasse, député de l’Ardèche et Président du Grand Projet de la Caverne du Pont-d’Arc. Être inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco garanti aujourd’hui la conservation de la grotte et permet de comprendre et expliquer son intérêt patrimonial. Cela permet aussi de valoriser la grotte, son environnement et son contexte culturel ; de participer au rayonnement national et international du projet et de favoriser la mobilisation de la communauté scientifique internationale autour de l’étude des milieux souterrains et de l’art pariétal à l’échelle mondiale. “Tel le trésor de l’Atlantide, la grotte ornée du Pont-d’Arc restera à jamais fermée et enfouie dans l’imaginaire collectif. Ce trésor unique au fondement du premier acte culturel se devait néanmoins d’être connu du plus grand nombre avec la réalisation d’une réplique unique : la Caverne du Pont-d’Arc” poursuit Pascal Terrasse.

La Caverne du Pont-d’Arc - © illustration agence Fabre et Speller - Atelier 3A

La Caverne du Pont-d’Arc – © illustration agence Fabre et Speller – Atelier 3A

Née de la volonté de faire partager au plus grand nombre ce trésor de l’humanité légué par nos ancêtres aurignaciens, la Caverne du Pont-d’Arc ouvrira ses portes au public au printemps 2015 à proximité de la Grotte ornée, sur les hauteurs de Vallon Pont-d’Arc en Ardèche. Elle offre au plus grand nombre un singulier et émouvant voyage dans le temps. Peintures, gravures et vestiges archéologiques sont ici restitués à l’échelle 1 dans un environnement identique à celui de la grotte : un paysage souterrain dont la richesse même est elle aussi remarquable. Pour Jean-Jack Queyranne président du Conseil régional Rhône-Alpes, “C’est toute notre histoire humaine et artistique qui se trouve résumée dans ce que l’on a pu appeler, à juste titre, la Chapelle Sixtine de la Préhistoire. Tout y est : profil, perspective, mouvement, mais aussi déjà l’envie de communiquer ce message d’humanité et de création, qui est aussi celui que nous portons par l’inscription au patrimoine mondial de l’Humanité ou par la réalisation de la Caverne du Pont d’Arc“. Hervé Saulignac, président du Conseil général de l’Ardèche, complète : “C’est une chance que ce trésor de l’intelligence, de la sensibilité et de la présence humaine soit sur notre territoire. Notre responsabilité et notre ambition sont de préserver ce chef-d’œuvre. Demain la réplique permettra à chacun de découvrir ce joyau de l’Humanité sans endommager l’original, dans un espace préservé pour la science et… pour nos descendants“.

Marc Ladreit de Lacharrière, membre de l’Institut, président de l’Association pour la Mise en Valeur de la Grotte ornée du Pont-d’Arc, ajoute : “Je suis très heureux que l’Unesco ait retenu la candidature de la Grotte ornée du Pont-d’Arc sur la liste du patrimoine mondial. Cette inscription va permettre de faire partager avec les Français et le monde entier ce trésor que nous ont légué nos ancêtres aurignaciens et ardéchois. N’oublions jamais que la culture est notre bien commun mais également un atout majeur au service de l’égalité des chances et de la cohésion sociale“.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *