nature et environnement
Logo Grand Bivouac

Le Grand Bivouac 2015 d’Albertville

par

Festival du voyage et des découvertes, devenu le rendez-vous incontournable, le Grand Bivouac aura lieu au mois d’octobre 2015…

Grand Bivouac 2015

Les beaux matins du monde

– du 15 au 18 octobre 2015 à Albertville –

Logo Grand BivouacLes organisateurs en conviennent : mettre à l’a­che de la 14ème édition de leur festival, en octobre prochain, “Les beaux matins du monde” peut surprendre et passer, en ces temps particulièrement di­fficiles un peu partout sur la planète comme une forme de provocation. Mais de fait, ils l’assument et le revendiquent : “le Grand Bivouac rassemble, chaque année, des grands voyageurs de tous horizons, documentaristes, écrivains, grands reporters, scientifiques, artistes, globe-trotters amateurs ou confirmés, pour témoigner auprès du grand public, 32.000 entrées l’an passé en trois jours, de l’état du monde. Désormais, plus encore qu’avant, voyager ou s’imprégner du voyage, de la rencontre avec l’autre, vouloir comprendre ce qui se passe autour de nous est un acte de résistance. Célébrer les Beaux matins du monde, c’est d’abord réa­rmer qu’ils existent et ensuite les faire partager au plus grand nombre. Pour rester debout… “.

Du 15 au 18 octobre, le Grand Bivouac invitera donc, à travers 110 rendez-vous, conférences, projections, débats, animations, salon du livre et du voyage-découverte, expositions, concerts…, à découvrir combien “dans le bouillonnement des marées humaines ou le silence absolu des grands espaces, dans les moments de joie les plus intenses comme de détresse absolue, le monde vibre d’une énergie permanente, de senteurs, de couleurs, de clameurs. Une détermination à vivre, à tracer de nouvelles routes coûte que coûte, dont l’Homme et la nature sont les deux sources indispensables et solidaires”.

Parmi les temps forts de ces “beaux matins du monde”, Eric Julien, fondateur de l’association Tchendukua, le navigateur Olivier Jehl et des représentants des Indiens Kogis de Colombie, pour le lancement de l’opération “Zigoneschi, l’autre voyage”, Caroline Riegel, écrivain-voyageur et réalisatrice , accompagnée au Grand Bivouac de ses amies nonnes au Zanskar pour son film “Semeuses de joie”, l’écrivain, scénariste et ethnologue Jean-Yves Loude ou encore la chanteuse du Somaliland Sahra Halgan. Mais aussi, les rencontres avec Matthieu Ricard, moine bouddhiste, écrivain, photographe et interprète français du Dalaï Lama, et Jean-Christophe Victor, expert en géopolitique, créateur et présentateur du “Dessous des cartes” sur Arte. Tous deux sont invités au Grand Bivouac en partenariat avec Allibert-Trekking qui fêtera, à l’occasion de l’édition 2015 du festival, son 40ème anniversaire.

Par ailleurs, la 14ème édition du Grand Bivouac s’ouvrira, le jeudi 15 octobre, sur une “initiative inédite” : la di­ffusion dans son intégralité, 10 heures de projection !, de “Mafrouza” d’Emmanuelle Demoris, consacré à la vie quotidienne des habitants d’un quartier d’Alexandrie (Egypte) construit dans les vestiges de la plus ancienne nécropole gréco-romaine du bassin méditerranéen, sans aucun doute l’une des œuvres documentaires les plus originales et impressionnantes de ces dernières années.

Zoom sur…

Semeuses de joie

L’incroyable périple de onze nonnes du Zanskar

Semeuses de joie © OFöllmi

Semeuses de joie © OFöllmi

Elles sont onze, onze nonnes du Zanskar, vivant tout au nord de la grande barrière himalayenne, à 3.700 mètres d’altitude, à s’élancer un beau jour à la découverte du continent indien : entre surprises et stupeurs, inquiétudes et amusements, humour et générosité devant le monde qui se déploie devant elles pour la première fois. C’est Caroline Riegel, hydraulicienne et écrivain-voyageur, cette Française devenue leur amie, qui en a eu l’idée… au départ saugrenue ! Grâce à ce voyage / pèlerinage, le regard des nonnes va se nourrir de rencontres, de découvertes, de prières et d’interrogations, pour off­rir une lecture “initiatique et bouddhiste” de leur pays, de ses beautés, de ses excès, de ses bouleversements et à travers l’Inde, de notre propre mode de vie et de pensée face une modernité pressante.

Semeuses de joie sera projeté au Grand Bivouac en leur présence. L’un des rendez-vous majeurs de l’édition 2015.

===

Mafrouza

Dix heures de plongée intégrale dans un bidonville d’Alexandrie

En ouvrant sa 14ème édition, consacrée aux “beaux matins du monde”, par la projection intégrale de Mafrouza, le stupéfiant documentaire d’Emmanuelle Demoris sur la vie quotidienne des habitants d’un bidonville d’Alexandrie, 5 parties, 10 heures au total, le Grand Bivouac 2015 “a trouvé là l’ouverture la plus éblouissante que (nous pouvions) donner à une édition particulièrement dédiée à la dignité, au courage, à la lutte de chacune et chacun d’entre nous pour vivre et rester debout”. En suivant plusieurs années durant quelques-uns des 10.000 habitants de cet immense quartier de bric et de broc, “construit” sur les vestiges d’une nécropole gréco-romaine, et aujourd’hui rasé, Emmanuelle Demoris dessine peu à peu le portrait de femmes et d’hommes “bricolant leur quotidien, réinventant chaque jour le réel”, du désespoir le plus total à l’explosion de joie la plus ahurissante.

===

GSM, GPS, tweets et tutti quanti…

Voyageurs libres ou “embedded” ?

Météo, orientation, itinéraires, sites et blogs incontournables, tweets, sms ou mms indispensables : l’information “embarquée” rythme désormais les pas de nombre de voyageurs partant pour l'”aventure”. A tel point que tout imprévu, tout incident, si minime soit-il, qui perturbe ou remet en cause la progression est jugé inadmissible. Et l’absence de nouvelles, au bout de trois jours, perçue par l’entourage comme le signe indubitable d’une disparition ! Le voyage, réglé comme du papier à musique, changerait-il d’âme ? Et le regard du voyageur davantage ­fixé sur son I-Pad…que sur l’horizon ?

Le Grand Bivouac ouvre la réflexion en compagnie de sociologues, de philosophes… et de grands voyageurs.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *