actualités

Le jazz a trouvé sa voix… en Savoie

par

On ne peut rester insensible à la voix de Camille Laïly, chanteuse de jazz et originaire de Chambéry…

Le jazz a trouvé sa voix… en Savoie

 

Auteur, compositeur et interprète, la chambérienne Camille Laïly grandit en musique, et affine sa sensibilité au gré des mélodies de Fauré, de la folk de Simon & Garfunkel et des beaux mots de Victor Hugo et de la nouvelle scène française comme Debout sur le Zinc. Passionnée, elle touche à tout, accordéon, piano, chant lyrique ; mais c’est l’envie de chanter ses propres chansons qui très tôt l’attache à la musique.

Elle arrive à Paris en 2011 pour des études d’ingénieur, et rejoint en 2013 l’atelier d’écriture de l’auteur parolier français Claude Lemesle. Elle sort un premier album de chanson, “Bulle”, tourne à Paris et en Rhône-Alpes ; quand soudain le jazz déboule dans sa vie. Billy Strayhorn, Tom Jobim, les voix d’Ella et de Chet sonnent comme une évidence ; elle a trouvé la voie qu’elle veut suivre. Elle étudie avec la chanteuse Sara Lazarus, complète le cursus Jazz du Conservatoire du 9ème arrondissement, puis intègre le Centre des Musiques de Didier Lockwood. En 2016, elle écrit et compose son second album, “Poèmes Jazz”, mariage de la langue française qu’elle aime tant avec les belles notes du jazz, dans la lignée de Nougaro ou Salvador.

“Les Lueurs de Lily vous entraînent dans une bulle de temps suspendu…”

Avec son quartet de musiciens dont le pianiste Jibril Caratini, elle joue dans les salles parisiennes de jazz et de chanson (Sunset Sunside, Forum Léo Ferré, 38 Riv’…) et enregistre l’album en juin 2017, avec parmi les invités l’auteur Claude Lemesle, le trompettiste Robin Mansanti et la chanteuse Jeanne Rochette. La sortie de l’album est prévue pour octobre 2018.

Élève de la chanteuse de jazz américaine Sara Lazarus et de l’école de jazz de Didier Lockwood, et membre des ateliers de l’auteur de chanson Claude Lemesle, Camille Laïly mêle avec bonheur les deux univers. Auteur et compositeur, elle réunit dans un même écrin Claude Nougaro, Antonio Jobim, Billy Strayhorn, et même Victor Hugo.

Voilà ce que dit de Camille, Claude Lemesle, parolier, président d’honneur de la Sacem : “Lily a la grâce. Elle compose de vraies mélodies, ce qui est rare, et ses textes sont sensibles, fins, parfois impertinents, toujours bien écrits. Prêtez-lui un instant votre oreille, elle vous donnera pour longtemps des nouvelles de votre cœur”.

Les Lueurs de Lily vous entraînent dans une bulle de temps suspendu, inspirée des instants de poésie du quotidien : une balade imaginaire, des Toits de Paris jusqu’à Orange, la ville au nom de couleur. Comme une journée d’été qui n’en finit pas…

Sa voix, chaleureuse et colorée, vous envoûte, portée par son quartet de musiciens issus de l’école de jazz de Didier Lockwood, dont le pianiste Jibril Caratini.

Jibril Caratini

Jibril Caratini – Piano

Pianiste classique et jazz, Jibril Caratini est diplômé du CMDL, Centre des Musiques Didier Lockwood. Il participe à de nombreux projets et spectacles musicaux (JMF, comédies musicales…). Il enseigne le piano classique et l’improvisation au Conservatoire du 15ème arrondissement de Paris depuis 2012. De 2014 à 2016 il joue comme pianiste soliste du Grand Orchestre de Jean-Jacques Justafré (Japon, Russie, Chine, Ukraine), et se consacre à ses projets (Adèle Belmont Quartet, K-Ubik…).

Hugo Corbin

Hugo Corbin – Guitare

Guitariste et compositeur, il passe son enfance en Martinique. Il rencontre le jazz avec un clarinettiste de New-Orleans. Il termine l’American School of Modern Music en 2009 avec Lionel Loueke. En 2011, il obtient son DEM au CRD de Noisiel avec Frédéric Favarel puis part en Angleterre où il jouera avec de nombreux musiciens dont Nick Blacka (Gogo Penguin), Kyran Matthews, Johnny Hunter. En 2012, il obtient une bourse de la New School For Jazz de New York et part y étudier un an avec notamment Vic Juris, Jonathan Kreisberg, Peter Bernstein, Charles Tolliver, Rachel Z. En 2014, à Paris il monte son quartet avec Srdjan Ivanovic et Christophe Panzani. Il joue également dans le Marc Buronfosse “Sketch One” Trio, Diplodocus.

François Bernat

François Bernat – Contrebasse

François commence la musique avec la basse, puis la contrebasse jazz. Il fonde ses premières formations à Bordeaux, puis étudie au CMDL à Paris et au CRD de Pantin. Sideman actif, il participe à de nombreux projets en France (Sanguinet, Enghien, Jazz au Touquet, Marciac) et à l’étranger (Russie, Europe, Canada…).

Il côtoie, sur scène et en studio, des musiciens tels Ludovic De Preissac, Samson Schmitt, Anne Paceo, David Prez, Rolland Romanelli, Franck Wolf, et anime depuis 2015 les D’Addario jam session au Marcounet (Paris), où il accompagne les invités de la marque (Rick Margitza, Pierre Bertrand, Sylvain Rifflet, Alban Darche, Kevin Garren). Il fonde fin 2016 son quartet en hommage à Miles Davis avec Fred Borey, Antonino Pino et Olivier Robin.

 

Adrien Cao

Adrien Cao – Batterie

Issu d’une famille de musiciens, Adrien commence d’abord la musique par le violon à l’âge de sept ans, et enregistre plusieurs albums en tant que soliste au Centre de musique baroque de Versailles. Il étudie l’arrangement au Conservatoire de Cergy. C’est quelques années plus tard qu’il se réorientera vers le jazz avec comme instrument la batterie. Il passe son DEM au Conservatoire de Cachan, puis complète le cursus du CMDL. Il participe à de nombreux projets dans différentes esthétiques musicales comme Logan Richardson, Alium, Tony Tixier.

 

 


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *