études et métiers
Lancement Service civique Savoie

Pour ses cinq ans, le Service civique accélère son déploiement en Savoie

par

Le Service civique a cinq ans. Destiné aux jeunes de 16 – 25 ans, il a permis à 75% des engagés de trouver un emploi ou une formation…

Pour ses cinq ans, le Service civique accélère son déploiement en Savoie

 

Lancement Service civique SavoieDepuis son lancement il y a cinq ans, 550 jeunes engagés ont été accueillis au sein d’organismes divers en Savoie (associations, collectivités, services publics), dont 80% dans des associations. En 2014, ce sont 138 engagés qui ont trouvé des missions dans le département.

A l’occasion de ce cinquième anniversaire, François Hollande a annoncé sa volonté de doubler le nombre de jeunes accueillis. Une réunion d’information était donc organisée lundi 6 juillet à l’Espace François Mitterrand de Montmélian, par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), service de l’Etat gérant ce dispositif dans le département, pour mobiliser les publics cibles. La réunion a convié associations, clubs sportifs, collectivités, organismes culturels et sociaux, établissements scolaires, pour les appeler à se saisir de ce dispositif ouvert aux 16 – 25 ans, prêts à s’engager dans une mission de six à douze mois. “Cette mission est payée 573 € par mois, dont 467 € pris en charge par l’Etat” précise Delphine Keller, référente départementale pour le Service civique en Savoie. Le reste est à la charge de l’organisme qui accueille. “Il s’agit d’une mission qui ne remplace pas un emploi et qui remplit l’un des objectifs du Service civique : santé, solidarité, sport, culture, environnement… Il ne s’agit pas d’un emploi avec un contrat de travail, mais d’un engagement pour un intérêt général et pour développer de nouvelles actions” affirme Delphine Keller.

“En moyenne, 75% des engagés trouvent un emploi ou une formation à l’issue de leur Service civique…”

Pour que les structures s’approprient le Service civique, des tuteurs et des jeunes ont témoigné de ce que leur a apporté leur engagement : “C’est une expérience humaine enrichissante Nous avions une engagée, mise à disposition de comités départementaux, qui a travaillé sur des missions de communication. Ce fut bénéfique pour tout le monde” témoignait Corentin Ami, du comité départemental olympique et sportif. Même sentiment de satisfaction pour Pierre Pommier, 23 ans, engagé au sein de l’association Bien vivre en Val Gelon : “Après la fac, j’ai voulu donner de moi, gratuitement. Et rendre à l’Etat ce qu’il m’a donné pendant quelques années. Je n’avais pas de formation dans l’animation ou l’environnement, mais j’ai découvert et organisé énormément de choses au sein de cette association : des jeux, des événements, des actions de jardinage pour les enfants. Ce fut une vraie expérience humaine“.

En moyenne, 75% des engagés trouvent un emploi ou une formation à l’issue de leur Service civique. Les publics cibles sensibilisés, la Savoie va maintenant déployer son plan d’action pour inciter les jeunes à s’engager. Eric Jalon, préfet de la Savoie, concluait cette réunion en annonçant que les services de l’Etat contribueraient à cette mobilisation en prenant des jeunes en préfecture, au sein des services, pour des actions citoyennes.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *