auto & trafic
Côté Italien - © GEIE

Pour ses 50 ans le Tunnel du Mont-Blanc ouvre ses portes au public

par

Pour les 50 ans du Tunnel du Mont-Blanc, les équipes d’ATMB engagent une réflexion sur l’innovation en matière de transport…

Pour ses 50 ans le Tunnel du Mont-Blanc
ouvre ses portes au public

 

Péage coté France © GEIE

Péage coté France © GEIE

Côté Italien - © GEIE

Côté Italien – © GEIE

Il y a 50 ans, le Tunnel du Mont Blanc accueillait ses premiers voyageurs. Aujourd’hui, les équipes d’Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc (ATMB) ont à cœur de poursuivre le travail mené par ces visionnaires. Ils engagent en 2015 un nouveau projet d’entreprise axé sur l’innovation. Dans ce cadre, le Tunnel ouvre ses portes au grand public cet été 2015. L’objectif est double : faire découvrir le quotidien des 263 collaborateurs mobilisés sur les 11,6 km du tunnel et son dispositif de sécurité unique au monde.

50 ans, un devoir d’innovation

Le 16 juillet 1965, le général de Gaulle et Giuseppe Saragat, président de la République italienne, inauguraient le Tunnel du Mont-Blanc. L’ouvrage était alors le plus long tunnel d’Europe. “L’année 2015 marque le 50ème anniversaire de la mise en service du Tunnel du Mont-Blanc. Cet ouvrage unique au monde est visité chaque année par près de 2.000 personnes et experts venus de tous les pays. Ce trait d’union entre l’Italie et la France est un symbole d’innovation fort. Il nous impose de réfléchir pour concevoir les services et les modes de déplacement de demain, pour la région et pour ses habitants. Au cœur du pays du Mont-Blanc, le réseau d’ATMB dessert un territoire exceptionnel. C’est dans cette perspective que nous avons initié une réflexion sur l’avenir des transports et la mobilité“, déclare François Drouin, président d’Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc (ATMB).

Le projet d’entreprise d’ATMB pour les cinq prochaines années se décline autour de l’innovation et du développement. Il porte notamment sur les systèmes de transports intelligents et la préservation de l’environnement. Il donne également un cadre pour élaborer de nouveaux services et des dispositifs de sécurité innovants.

Une enquête européenne sur la route du futur avec l’institut CSA

Pour nourrir cette réflexion ATMB a publié le 1er juillet 2015 les résultats d’un sondage réalisé avec l’institut CSA sur la route du futur auprès des populations française, italienne et néerlandaise.
Ce sondage révèle notamment les trois critères les plus attendus pour la route du futur (lire l’article) :
– une route ultra-sûre, la priorité n° 1 pour 64 % des Français,
– une route verte (intégrée dans son environnement pour 45 % des Français et productrice d’énergie pour 33% d’entre eux),
– une route pérenne, qui nécessite moins de travaux, pour 37% des personnes sondées.

Des portes ouvertes pour découvrir les coulisses et le quotidien des équipes au Tunnel du Mont-Blanc

Pour faire découvrir les coulisses du Tunnel du Mont Blanc et le quotidien de ses équipes franco-italiennes, des visites guidées gratuites sont proposées tous les mardis et jeudis en juillet et en août.

Les équipes franco-italiennes du tunnel : 263 personnes pour 11,6 km

Le Tunnel du Mont-Blanc est aujourd’hui une référence en matière de sécurité et d’innovation. Nous avons le devoir de poursuivre le travail engagé il y a 50 ans par les hommes visionnaires qui ont imaginé cet ouvrage. Notre politique de sécurité s’appuie sur deux axes forts : des équipes expertes et des équipements à la pointe“, explique Gilles Rakoczy, directeur au sein du GEIE du Tunnel du Mont-Blanc, le groupement franco-italien chargé de l’exploitation du tunnel depuis sa réouverture en 2002.

Pour accueillir les voyageurs en toute sécurité, 263 collaborateurs, français et italiens, se relaient 365 jours par an, 24h sur 24. Parmi eux, 11 pompiers professionnels sont basés en permanence aux deux entrées et au milieu du tunnel. Au total, l’ouvrage, long de 11,6 km, compte 23 personnes par kilomètre. La formation des équipes y est un enjeu majeur. Quatre exercices de sécurité sont organisés chaque année et mobilisent jusqu’à 200 personnes. De plus, les équipes s’entraînent chaque jour, notamment grâce à un simulateur 3D en images de synthèse.

Poste central de contrôle des équipements du tunnel - © GEIE

Poste central de contrôle des équipements du tunnel – © GEIE

Des équipements à la pointe pour un ouvrage de référence en matière de sécurité

Les équipes du Tunnel du Mont-Blanc disposent d’équipements uniques au monde. C’est le cas des pompiers du tunnel qui sont équipés de quatre Proteus, camions de lutte anti-incendie conçus sur mesure. En outre, les opérateurs du poste de contrôle et de commandement, véritable “tour de contrôle” du tunnel, disposent d’un outil informatique où les 35.000 données issues de plusieurs milliers de capteurs et de 157 caméras sont analysées en permanence.

Le Proteus

Le Proteus

Le tunnel : un lien entre deux pays, un axe vital pour l’économie de la Haute-Savoie

© GEIE

© GEIE

Chaque année, le Tunnel du Mont-Blanc accueille de nombreux vacanciers venus profiter des stations alpines : jusqu’à 8.000 familles empruntent l’ouvrage les samedis de juillet et août. Les véhicules de tourisme représentent d’ailleurs les premiers clients du tunnel avec 70 % du trafic. Au-delà de son rôle touristique clé pour les vallées de Chamonix et d’Aoste, le tunnel constitue un axe vital pour les entreprises locales. En effet, 76 % des exportations et des importations des entreprises de Haute-Savoie se font grâce au tunnel.

Enfin, les équipes d’ATMB sont mobilisées pour préserver les territoires exceptionnels desservis par le Tunnel du Mont-Blanc. Les camions qui empruntent le tunnel représentent moins de 1 % des émissions de particules fines dans la vallée. En effet, pour plus de 90 % d’entre eux, ils sont de la norme Euro 5 et 6, les normes plus performantes au plan environnemental. Des actions très concrètes sont mises en place pour développer des solutions alternatives avec plus de 200 places de parkings pour le covoiturage sur les 110 km d’autoroute d’accès au tunnel, l’utilisation de véhicules électriques et de véhicules Euro 6 pour le service hivernal, le recyclage des eaux de ruissellement du tunnel pour la climatisation des locaux techniques du tunnel, etc.

* chiffre PM10 – source Air Rhône-Alpes.

Visites guidées du Tunnel du Mont Blanc pour le grand public
– Tous les mardis et jeudis de juillet et août 2015
– Inscription à l’adresse e.noro@tunnelmb.com et s.ziggiotto@tunnelmb.com

 


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *