livres

Les échos de la Terreur, de Jean-Clément Martin

par

Une réflexion originale, bilan de 40 années de recherche et d’historiographie, un livre qui met en évidence les prolongements jusqu’à aujourd’hui de cet épisode décisif de l’histoire de France…

Les échos de la Terreur

Vérités d’un mensonge d’État (1794-2001)

 

De Jean-Clément Martin
Un des plus grands historiens français de la Révolution
Chez Belin Édition
Parution le 12 septembre 2018

La Terreur révolutionnaire est au cœur des sociétés contemporaines

Nous vivons dans une époque où les spectres des terreurs, brune, rouge, noire ne cessent de nous entourer et de solliciter nos mémoires. Peut-on parler de terreur sans penser à “La Terreur” de 1794 ? Le lien a été, et demeure, encore discuté notamment depuis Hannah Arendt.

L’objet de ce livre est d’examiner comment se sont développés au fil du temps ces échos de la Terreur qui influencent nos imaginaires et de mettre en évidence les prolongements jusqu’à aujourd’hui de cet épisode décisif de l’histoire de France. Il s’agit de rendre compte des liens entre terreur politique et démocratie, de la terreur comprise comme mode de gouvernement, de la terreur comme structure politique indissociable de la Révolution française. Il s’agira aussi de mettre en lumière les lacunes de la démonstration, qui a renversé le sens même du mot terreur, qui a utilisé sans précaution le mot terroriste, qui a aussi oublié, voire masqué, d’autres véritables terreurs.

Professeur émérite à l’université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française, membre de la société des études robespierristes, Jean-Clément Martin est l’auteur de nombreux ouvrages sur la Révolution française et la Terreur.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.