livres
Les Triplés

Les Triplés à Megève

par

30 digigraphies de la “maman” des Triplés, Nicole Lambert dont on découvre les facéties dans les pages de Madame Figaro, seront exposées à Megève…

Les Triplés à Megève

♦ du 6 décembre 2014 à fin avril 2015

A ses débuts, René Goscinny lui a dit : “Ne t’occupe jamais de l’âge de tes lecteurs“…Voilà trente ans et plusieurs générations que l’on est sous le charme des Triplés de Nicole Lambert dont on découvre les savoureuses aventures dans les pages de Madame Figaro chaque semaine et dans les superbes albums que l’auteur publie régulièrement dans sa maison d’édition éponyme.

Les Triplés

Pour célébrer ce succès d’une longévité exceptionnelle tout en restant fidèle au cadre qui l’accueille, Megève lui rend hommage avec l’exposition “Les Triplés à la montagne” à la Médiathèque, à travers trente digigraphies (épreuves authentifiées: tirées à l’atelier, numérotées, signées, estampées et accompagnée de leur certificat) qui seront présentées du 6 décembre 2014 à fin avril 2015. L’occasion unique de voir en grand format et sur un papier de qualité les dessins d’humour que l’on ne connaît qu’en format réduit dans les pages d’un magazine ou d’un album.

Les Triplés à la montagneCette exposition mettra en valeur la diversité extrême des mises en pages, des couleurs et des situations autour d’une thématique, celle de la montagne. Source inépuisable de questionnements, d’émerveillement et de jeux pour d’espiègles Triplés!

Comme tous les enfants, les Triplés sont bêtisiers, gaffeurs et naïfs. A la montagne, la neige, les remontées mécaniques, la glisse ou le repos au coin du feu de cheminée ou dans un restaurant d’altitude restent des découvertes incroyables !

Pour Nicole Lambert, observatrice, attentive et passionnée : “les enfants doivent être chargés en bonheur comme une pile. Après quel que soit ce que la vie leur réservera, ils seront capables de reproduire ce bonheur et de le faire rayonner autour d’eux“. Les Triplés sont des enfants comblés qui ont une belle enfance préservée par Nicole, leur complice de tous les instants qui veille sur eux d’un œil tendre. Elle partage avec le peintre Matisse cette idée merveilleuse qu’ “il faut regarder toute la vie avec des yeux d’enfants”.

Nicole Lambert a aussi dessiné cinq forfaits collector pour Megève ! Les trente ans des Triplés seront fêtés notamment par la sortie d’un nouvel album souvenir, par la diffusion sur France 5 d’une série de 78 épisodes de leurs aventures et par un premier DVD chez Universal.


L’auteur, Nicole Lambert

30 ans avec les Triplés, Nicole LambertNicole Lambert a passé son enfance à dessiner et à écrire des histoires. Rien d’étonnant à cela étant née à Paris dans une famille d’artistes. Son père, Robert Vernay, est réalisateur, sa mère, France Asselin, comédienne. Son grand-père, relieur, lui donne le goût des livres. A 16 ans elle entreprend une carrière de mannequin. Mais cinq ans plus tard, pour accomplir sa vocation de toujours, le dessin (dont le pouvoir lui a été révélé en voyant l’affiche Aspro de Savignac), elle commence de solides études à l’Ecole des Arts Décoratifs et aux Beaux-Arts de Paris. Elle devient rapidement une des plus importantes styliste et designer industriel pour enfants, créant des jouets, des meubles, des vêtements, des affiches, des images de marque, ainsi que de nombreuses illustrations pour la presse (Petit Faune, Baby mini, Daniel Hechter, Elle, Parents…).

C’est fin 1983 qu’elle publie sa première bande dessinée, “Les Triplés”, dans le magazine Madame Figaro. Le succès est tel qu’elle s’y consacre bientôt exclusivement, guidée par ses références de collectionneuse avertie de la littérature enfantine (“la comtesse de Ségur avec ses illustrations d’époque”, Maurice Boutet de Monvel à la poésie douce et rieuse, Astrid Lidgren, l’auteur de Fifi Brindacier, les aventures d’Héloïse imaginées par Kay Thompson et illustrées par Hillary Knight, les petites peste de la série les Filles de St Trinian’s College de Ronald Searle…).

Outre la qualité des dessins, le raffinement apporté aux moindres détails, le succès des Triplés est né d’une justesse de ton, de ce regard complice, de cette écoute attentive et gourmande des mots de ces enfants pour lesquels Nicole éprouve une empathie spontanée. “Ils méritent des auteurs capables de s’investir à fond pour eux, artistiquement et affectueusement. La recherche de l’éternel enfantin, de sa drôlerie, de sa profondeur et de ses surprises est une quête qui me maintiendra au travail toute ma vie”.

Sa vie de “dessinatrice d’humour pour enfants” se déroule avec son mari, Cyril de Turckheim, compositeur, dans un charmant atelier d’artiste enfoui au fond d’un jardin du 14ème arrondissement de Paris où se trouve leur maison… et jamais très loin de ses deux enfants Siegfried et Iris, tous deux artistes.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *