actualités
Eric Jalon - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Lyon-Turin : Emploi et insertion

par

Un protocole d’accord pour l’emploi et l’insertion vient d’être signé par Eric Jalon, Préfet de la Savoie dans le cadre du Lyon-Turin…

Chantier du Lyon-Turin : signature du protocole d’accord pour l’emploi et l’insertion

 

Eric Jalon - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Eric Jalon – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Eric Jalon, Préfet de la Savoie, a signé le protocole d’accord pour l’emploi et l’insertion dans le cadre des travaux d’ouvrages de reconnaissance de la section transfrontalière du Lyon-Turin.

Ce protocole s’inscrit dans le cadre de la démarche Grand Chantier du Lyon-Turin, pilotée par la préfecture de la Savoie, avec le Conseil départemental et le Conseil régional Rhône-Alpes. Il réaffirme les objectifs en matière d’emploi et de formation durant la durée du chantier :
– réussir l’ancrage territorial des chantiers par un recrutement local correspondant à 25% des effectifs, et un recrutement régional à hauteur de 50%,
– favoriser l’insertion à hauteur de 5% des heures de travail réalisées,
– stimuler l’emploi local à tous les niveaux de compétence, par une offre de formation régionale adaptée.

 

Ce protocole aura donc un impact direct pour l’emploi local. Il sera déployé en partenariat avec les opérateurs du chantier : TELT, le maître d’ouvrage et le groupement d’entreprises franco-italien conduit par Spie Batignolles, les collectivités partenaires de la démarche Grand Chantier et les acteurs du service public de l’emploi local, tel que Pôle Emploi, porte d’entrée du dispositif. Toutes ces institutions et entreprises sont signataires de ce protocole.

Ce document présente également une série d’actions concrètes à mener, dont certaines sont déjà engagées :
– promotion des métiers du chantier et des opportunités d’emploi,
– accompagnement des personnes insérées dans un emploi durable,
– sécurisation des parcours professionnels des demandeurs d’emploi.

Le chantier du Lyon-Turin, qui a démarré en Maurienne par les galeries de reconnaissance de Saint-Martin-la-Porte représente 300 à 400 millions d’€ de travaux permettant la création de 300 emplois directs, dont la moitié est mobilisée sur le site du chantier.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *