Auto & Trafic

Le Lyon-Turin, une opportunité pour les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes ?

par

Partenaire historique du Lyon-Turin et interlocuteur privilégié des entreprises, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a accueilli ce mercredi 21 juin le “TELT Roadshow”, qui présentait aux entreprises les modalités des marchés de travaux qui seront lancés pour la construction du tunnel international…

Le Lyon-Turin, une opportunité pour les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes ?

 

Image d’illustration – © Scott Hathcoat

D’ici à la fin de l’année et jusqu’en 2019, TELT, le maître d’ouvrage du projet du tunnel transfrontalier, va lancer une série de plus de 80 appels d’offres pour un montant total de 5,5 milliards d’€.

De la grande entreprise internationale à la PME locale ce sont 20.000 entreprises qui seront impliquées dans le chantier du tunnel transfrontalier Plus de 400 personnes, représentant des grands groupes mais également des PME et TPE de la région ont participé à cette journée d’information sur les appels d’offre qui seront divisés par zone géographique. Acteur majeur du développement économique de son territoire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes joue ainsi pleinement son rôle de premier partenaire public des entreprises. Elle est fière d’avoir accueilli ce moment d’échanges privilégiés, occasion idéale pour les entreprises régionales de récolter toutes les informations utiles en vue de gagner les marchés à venir.

Des retombées concrètes pour les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Dès la phase de chantier, le tunnel va injecter plusieurs milliards d’euros dans l’économie régionale et créer entre 6.000 et 10.000 emplois directs et indirects. À plus long terme, les enjeux du Lyon-Turin, pour la grande région Auvergne-Rhône-Alpes (8 millions d’habitants, 70.000m², 2ème PIB français et 7ème européen) ses entreprises et ses habitants seront colossaux.

Image d’illustrtion – © Dennis Spelt

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et son Président Laurent Wauquiez, tiennent à saluer et féliciter tout particulièrement Hubert du Mesnil, Président de TELT et Mario Virano, Directeur général, pour leur volonté d’associer les entreprises du territoire à ce chantier hors norme. Le travail remarquable des équipes TELT, qui va creuser le plus grand tunnel ferroviaire du monde dans le strict respect des normes environnementales, représente une réelle prouesse technologique et humaine. Il en est de même pour le Comité pour la Transalpine et son Président Jacques Gounon. Depuis 1991, le Comité pour la Transalpine rassemble les décideurs politiques et économiques favorables au Lyon-Turin. En agissant à tous les niveaux décisionnels, nationaux et européens, pour lever les freins aux avancées du programme, ce Comité a contribué à bien des avancées décisives sur ce dossier.

Si le tunnel transfrontalier constitue la pierre angulaire de la liaison Lyon-Turin, n’oublions pas toutefois qu’il n’est qu’une composante d’un programme beaucoup plus vaste qui inclut également la réalisation des voies d’accès depuis Lyon jusqu’à l’entrée du tunnel. L’engagement de tous, pouvoirs publics et acteurs économiques, en faveur de ce dossier capital doit être conforté et amplifié” a indiqué Etienne Blanc, Premier Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *