actualités
Lyon-Turin ferroviaire, Michel Delpuech, Hervé Gaymard, Louis Besson, Thierry Repentin, Edouard Simonian, Michel Bouvard...

Lyon-Turin, un contrat de territoire Maurienne

par

En déplacement en Savoie le 17 juillet 2015, Michel Delpuech, Préfet de la région Rhône-Alpes, s’est rendu sur le chantier de la galerie de reconnaissance de Saint-Martin-la-Porte, pour le Lyon-Turin…

Lyon-Turin, un contrat de territoire Maurienne

 

Lyon-Turin ferroviaire, Michel Delpuech, Hervé Gaymard, Louis Besson, Thierry Repentin, Edouard Simonian, Michel Bouvard...L’Etat et la Région Rhône-Alpes ont identifié la Maurienne, comme territoire “à fort potentiel de développement” pour porter un projet spécifique d’accompagnement dans le cadre du Lyon-Turin, au titre du CPER (Contrat de plan Etat-Région). Apres un travail de concertation engagé en 2014, le projet d’accompagnement de la Maurienne dans le cadre de la démarche Grand Chantier Lyon-Turin, démarche pilotée par l’Etat en Savoie, constitue désormais la base du partenariat entre le territoire, l’Etat, la Région Rhône-Alpes et le Conseil départemental.

A cette occasion et après avoir participé à la signature des contrats ville Chambéry et Albertville, le Préfet de la région Rhône-Alpes, Michel Delpuech, s’est rendu sur le chantier de la galerie de reconnaissance de Saint-Martin-la-Porte, pour le Lyon-Turin, en présence de d’Eric Jalon, Préfet de la Savoie, Hervé Gamard, Président du Conseil départemental de la Savoie, Louis Besson ou encore Michel Bouvard, Thierry Repentin, Edouard Simonian…

Une opportunité unique pour la Maurienne

L’Etat et la Région Rhône-Alpes ont identifié dès 2014 la Maurienne, comme territoire “à fort potentiel de développement” pour porter le Lyon-Turin. Trois autres territoires étaient concernés : l’Espace Mont-Blanc, le Rhône Médian et la Plaine de Saint-Exupéry. Ces quatre territoires ont fait l’objet d’une convention territoriale spécifique, pour porter son projet d’accompagnement dans le cadre du Lyon-Turin.

Après un travail de concertation engage début 2014, le projet d‘accompagnement de la Maurienne dans le cadre de la démarche Grand Chantier pilotée par l’Etat et portée par le Syndicat du Pays de Maurienne et les intercommunalités de la vallée, constitue désormais la base du partenariat entre le territoire, l’Etat, la Région Rhône-Alpes et le Conseil départemental.

Un accompagnement et un soutien financier fort

Le contrat de territoire pour la Maurienne comporte deux volets, pour un total de plus de 40 millions d’€ de besoins de financements publics sur la période 2015-2020 :
– L’accompagnement du chantier (estime a 16 millions d’euros) comprenant les actions pour l’emploi-formation, l’hébergement, l’appui au tissu économique local, l’action foncière d’accompagnement, l’environnement, l’animation-ingénierie-communication.
– L’accompagnement du territoire (évalué a 24 millions d’€), comprenant : des projets de valorisation et d’innovation, de R&D, des projets de diversification économique et transition énergétique, des projets d’aménagement urbain, de transports et d’amélioration du cadre de vie nécessaires pour le territoire et son développement économique.

Le travail partenarial va se poursuivre cette année pour identifier les ressources financières à mobiliser, les éventuels préfinancements à mettre en place et la mise en place des premiers projets nécessaires.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *