Gastronomie
La Main de Ste-Agathe

La main de Sainte Agathe

par

Sainte Agathe est l’une des Saintes vénérées en Savoie. Elle est fêtée le 5 février et il est de coutume de confectionner un gâteau en forme de main ou de sein. Cette tradition est toujours respectée dans la commune de St-Pierre-d’Albigny…

La Main de Ste-Agathe

La Main de Ste-Agathe

Joséphine Richard

Joséphine Richard

Parents du bébé de Lyon

Parents du bébé de Lyon

Née à Catane en Sicile, elle était d’une grande beauté et le proconsul romain Quinten en tomba amoureux. Il la supplia de l’épouser mais cette dernière refusa. Alors il fit appel à une femme qui était réputée pour débaucher les jeunes filles, mais celle-ci échoua. Quinten fit arrêter et torturer Agathe sans succès. Fou de rage il lui fit trancher les deux seins, mais dans un mouvement de protection elle eut une main coupée.

A la surprise du proconsul, le lendemain, Agathe avait retrouvé sa main et ses seins. Pour en finir avec elle, il la livra au bûcher. Mais quand ce dernier fut allumé un tremblement de terre et une éruption de l’Etna secouèrent l’île.

Devant cette double catastrophe, Agathe protégea la ville en tendant le voile qu’elle portait. Depuis ce jour, elle est priée pour préserver les habitants de la Sicile contre l’Etna. Elle arriva en Savoie où elle fut invoquée contre les incendies dans les villages et devint aussi la patronne des jeunes mères et des nourrices.

La légende veut que les jeunes mères et les nourrices mangent “la Guêta”, gâteau en patois, en souvenir de la jeune Sainte, pour avoir un lait sain et abondant. Celles qui au contraire dédaignent cette coutume verront leur lait s’aigrir et disparaître. Les mères et les nourrissons seront menacés des pires maux.

Pourquoi cette tradition de manger la main de Sainte Agathe est-elle restée vivante à Saint-Pierre-d’Albigny ?


M
me Joséphine Richard, née Clert-Bonjean qui habitait le hameau du Bourget à St-Pierre-d’Albigny avait donné son lait pour sauver un bébé, une petite fille de Lyon. Pour la remercier un ami des parents qui était médecin, avait offert à Joséphine Richard, un costume de nourrice et une belle photo, très rare à cette époque, car nous sommes vers 1890.
Plus tard lorsque M. Richard, boulanger à St-Pierre-d’Albigny et parent par alliance de Joséphine, connut cette histoire, il décida de ré-introduire cette coutume dans la commune en refaisant la main de Sainte Agathe en gâteau, sorte de brioche en forme de main.

Le fils de Joséphine, Joseph était jaloux de cette photo où sa maman portait un autre bébé que lui dans ses bras. Il en crayonna le visage de ce dernier, mais il garda bien précieusement cette photo toute sa vie, dans son portefeuille afin d’avoir le souvenir de sa mère avec lui.

Cette histoire est restée dans les mémoires de la famille Richard et nous a été comptée par la descendante de Joséphine Richard. Nous la remercions de nous avoir fait part d’une partie de l’histoire de sa famille et de la commune de Saint-Pierre-d’Albigny, et d’avoir autorisé l’utilisation de ses photos de famille afin de faire connaître la nourrice à qui l’on doit le retour de ce gâteau pas comme les autres.

Vous pouvez trouver ce gâteau, “la Guêta”, chez les boulangers de Saint-Pierre-d’Albigny.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *