événements
Photos : © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Le Marché des Continents de Chambéry

par

Le Marché des Continents de Chambéry est une véritable invitation à l’échange et à la cohabitation, dans une ambiance festive et conviviale, riche en valeurs et en bonne humeur…

Le Marché des Continents de Chambéry

 

Le Marché des Continents - © Sergio Palumbo - 123 Savoie - Chambéry

Photos : © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Photos : © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Tous les deux ans, depuis maintenant 30 ans et dont la prochaine édition aura lieu les 3 et 4 juin 2016 au Jardin du Verney à Chambéry, le service des relations internationales de la Ville de Chambéry réunit pour le Marché des continents près de 110 associations du bassin chambérien à vocations internationales, interculturelles, solidaires, humanitaires et de défense des Droits de l’Homme se réuniront pour faire de ces journées une fête populaire riche en émotions et en convivialité.

Deux journées festives au pays des sens et des couleurs, qui sera l’occasion de mettre en avant leurs valeurs humanistes, et faire connaître leurs activités liées à la solidarité, aux échanges   internationaux, à la paix entre les pays, cette manifestation est ponctuée de nombreuses animations: spectacles de rue, jeux, danses et musiques……etc. Le Marché des Continents est aussi un carrefour pour mieux promouvoir les différentes cultures qui cohabitent à Chambéry et ses alentours. Le public sera invité à voyager dans une ambiance festive et colorée propice à l’échange, la réflexion et à la rencontre. Stands, animations, jeux, vente d’artisanat, spectacles … Le public pourra parcourir le monde, découvrir les pays, goûter les spécialités culinaires du monde entier, admirer les danses traditionnelles et écouter les rythmes des musiques d’ailleurs.

Le Marché des Continents est aussi l’occasion de faire accepter nos différences, de promouvoir le dialogue et de rechercher des valeurs communes.

Le Marché des Continents en chiffres

– 110 associations participantes
– 44 pays représentés
– 10 000 visiteurs attendus
– 35 animations proposées
– 6 concerts exceptionnels
– 32 espaces de restauration du monde
– Plus de 4.000 repas du monde servis

Zoom sur…

Djazia Satour

Djazia SatourVendredi 3 juin à 20h, scène principale
Dans la continuité d’un parcours musical déjà riche, et après les sorties remarquées de ses disques solo (“Klami” et “Alwane”), Djazia Satour dévoile sur scène des créations inédites et toujours plus inventives : le mineur oriental se marie au Blues, les rythmes maghrébins se mêlent aux samples de boîte à musique ou de Oud…Une inspiration plus personnelle, qui tient autant à l’invention qu’à la tradition. Alwâne (“couleurs” en arabe), premier album solo de Djazia Satour est un subtile mélange de ses projets précédents et de son exploration musicale.

Ce voyage démarre par les choeurs de Gnawa Diffusion, en passant par l’univers trip-hop du groupe Mig et la mène à autoproduire en son nom propre un premier EP : Klami. Sa voix si particulière qui transcende les registres laisse apparaître une force à la fois délicate et profonde. L’inspiration, libre, déborde tous les cadres, se joue des genres. Rien ne l’illustre mieux que ce chant à la beauté saisissante. Fermez les yeux et laissez la magie opérer …

Ce n’est pas parce qu’on se prénomme Djazia qu’on fait du jazz. On classera plutôt la chanteuse grenobloise dans le courant néo-trad soul, aux côtés d’Alice Russell ou de Sharon Jones. Son premier album sous son nom sort après vingt ans d’aventures musicales : encore lycéenne, elle est choriste de Gnawa Diffusion, le groupe de son frère, Amazigh Kateb. En 1999, elle intègre le trio MIG, tentative réussie de trip-hop à la française avec deux albums (2004 et 2006) à son actif. Son EP 6 titres autoproduit, en 2010, réussit un petit exploit : le titre Klamientre en playlist sur France Inter. Un an auparavant, Djazia Satour était même numéro 1 des ventes : elle chantait sur Liberta, tube de son collègue grenoblois Pep’s“, Libération.

===

El Gato Negro

El Gato Negro

El Gato Negro

Samedi  4 juin, scène principale
Avant de se produire dans des festivals prestigieux un peu partout en France (Festival du Bout du Monde, les Nuits du Sud, porto Latino, Zik Zak…etc) El Gato negro posera ses bagages à Chambéry pour le Marché des Continents. Axel Matrod, aka El Gato Negro, est quelque chose comme le fils caché de Blaise Cendrars et de Celia Cruz. Un cousin éloigné de Jack London, qui aurait rangé ses mots dans une guitare plutôt que sur du papier.

En Amérique du Sud, qu’il a parcouru de long en large et en travers, il a trouvé sa voix et une voie: créer une musique de vagabond, qui emprunte ici et là, à tous les rythmes poivrés qu’il a croisé au long de son périple. Rebaptisé El Gato Negro il vit désormais de sa musique, et décide d’en laisser une trace en enregistrant un album, avec ses divers complices.

Les 6 musiciens d’El Gato Negro vous entrainent dans leur sillage du nord au sud de l’Amérique, sur des rythmes latino cubains et des notes de reggae ragga. El Gato Negro offre un spectacle chaleureux et vitaminé avant de poursuivre son vagabondage à travers les scènes de France, d’Europe et d’Amérique latine.

Les sonorités solaires de ce sextet dopé aux rythmes latinos sont un pur régal“, l’Humanité.
– “Entre salsa et samba exubérante, reggae et tendre cha-cha-cha. Le live est plus que prometteur“, Télérama.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *