événements
Les Maîtres du Mont Déserté

Massif des Bauges, Les Maîtres du Mont Déserté

par

En 1931 a eu lieu, au cœur du Massif des Bauges, l’un des glissements de terrain les plus volumineux et destructeur des Alpes françaises…

Massif des Bauges, Les Maîtres du Mont Déserté

 

Les Maîtres du Mont Déserté

Les Maîtres du Mont Déserté

Dans le cadre de sa mission d’accueil du public et de valorisation des géopatrimoines et géosites, le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges s’est associé à l’ONF pour organiser une projection publique du film récemment réalisé par l’IRMA (Institut des Risques Majeurs) sur le glissement de terrain du Nant des Granges au Châtelard.

Cette projection est programmée à l’occasion d’une séance Cinébus, mardi 6 octobre2015 à 18h30, à la salle des fêtes du Châtelard, en présence notamment du réalisateur Sébastien Gominet et du RTM (Didier Waszak),

Les Maîtres du Mont Déserté

Réalisation : 2015 – © Institut des Risques Majeurs
Réalisateur : Sébastien Gominet

En 1931 a eu lieu, au cœur du Massif des Bauges, l’un des glissements de terrain les plus volumineux et destructeur des Alpes françaises. Les habitants qui vivaient là ont dû abandonner leurs maisons, englouties par la terre et la boue, pour ne jamais revenir. Le Mont a été déserté ! Les travaux engagés par l’Etat après la catastrophe ont permis de stabiliser les terrains en partie. On dit qu’il se serait appuyé sur le savoir de cinq Grands Maîtres pour accomplir cette œuvre. Cinq Grands Maîtres, dotés des connaissances accumulées depuis des siècles par les anciens : le maître des temps anciens, le maître des eaux, le maître des sous-sols, le maître de la forêt plantée, le maître de la pente.

Des dizaines de kilomètres de drains sont ainsi creusés dans la terre pour collecter l’eau du versant, éviter qu’elle n’engorge les terrains. Des dizaines de milliers d’arbres sont plantés pour stabiliser les sols. Pourtant en 1944 puis en 1970 la terre glisse à nouveau… On construit alors en aval des digues toujours plus hautes, toujours plus larges. Depuis 80 ans, l’homme tente d’assagir la nature sur le “Mont déserté”. Pourtant, le terrain continue de glisser, de 80 cm par an en moyenne ! Alors, qu’ont à nous apprendre les cinq Grands Maîtres finalement ? Que nos techniques nous permettent de contrôler la nature ? Ou qu’il est illusoire de vouloir la contrer, l’affronter ?


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *