livres
La mobilisation des champs et des usines durant la Grande Guerre

La mobilisation des champs et des usines durant la Grande Guerre

par

1915, on sait que la guerre sera longue. La région Savoie, éloignée des lignes de feu, doit se transformer pour participer de manière considérable à l’effort de la Nation…

La mobilisation des champs et des usines durant la Grande Guerre

La terre et le feu 1914-1918

De Mino Faïta et Jean-François Vérove
Aux Editions l’Astronome
Sortie prévue en novembre 2014

La mobilisation des champs et des usines durant la Grande GuerreAu début de l’été 1915, on sait désormais au plus haut niveau de l’Etat que la guerre sera longue et qu’elle ne pourra être gagnée sans une mobilisation globale et sans précédent. L’Union Sacrée, quitte le terrain de l’adhésion idéologique pour investir celui des champs et des usines.

La région Savoie, éloignée des lignes de feu, participera de manière considérable à l’effort de la Nation.

L’agriculture se chargera de nourrir les soldats et l’industrie textile du bassin annecien les habillera. Ici encore, les Forges de Cran fourniront les tôles des blindages et l’établissement Aussedat le papier nécessaire aux dix milliards de lettres échangées au cours du conflit.

amazon caddie

De son côté, la filière bois produira les manches des outils et des armes, les caillebottis pour tenter de vaincre la boue. Les usines de Chedde et du Giffre produiront des explosifs de même que les ateliers du Faucigny horloger fabriqueront les instruments nécessaires à la nouvelle navigation aérienne, puis les munitions sans lesquelles il n’y a pas de victoire possible. De partout les ouvriers spécialisés seront de retour pour produire mieux et davantage.

En l’espace de cette poignée d’années, une région accomplit sa plus grande mutation économique.


L’Auteur

Mino Faïta est né en 1944 à Tarente en Italie du sud. D’abord ouvrier-décolleteur, puis enseignant d’histoire et géographie avant d’approfondir ses travaux de recherche concernant particulièrement l’Immigration italienne et la Grande Guerre. En dehors de ses ouvrages édités aux Editions de l’Astronome, il a par ailleurs publié :
Les horlogers savoyards, ouvrage relatant l’histoire industrielle de la vallée de l’Arve, de l’horlogerie au décolletage.
Les Italiens à Cran-Gevrier, toute une histoire !

Il a reçu le “Prix francophone de Poésie Amélie Murat” de la Ville de Clermont-Ferrand pour son recueil Altérités. Il a aussi contribué aux ouvrages collectifs :
– Vercors des mille chemins,
– Un air d’Italie, la présence italienne en Isère.
– de même qu’au film de Gilles Perret : De mémoire d’ouvriers.

Ses publications sont accompagnées de nombreuses interventions et conférences auprès de Sociétés d’Histoire, dans le milieu scolaire et universitaire.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *