Vie Economique

Nouvelle centrale hydroélectrique de la Coche

par

Grandes avancées sur le chantier de la nouvelle centrale hydroélectrique de la Coche, avec montage du groupe de production et finalisation de la conduite forcée…

Construction de la nouvelle centrale hydroélectrique de la Coche (Tarentaise)

 

La construction du stator – © EDF – Christophe Huret

Ce sont deux étapes majeures qui viennent d’être franchies sur le chantier de construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique à la Coche, en Tarentaise :
– le montage des pièces du “collecteur”, imposant organe de distribution de l’eau sur les 5 injecteurs qui entraîneront la turbine, est maintenant terminé ;
– et le dernier tronçon de la conduite qui amènera l’eau jusqu’à la centrale a été posé.

 

 

Montage du groupe de production : l’installation du collecteur est terminée

Au sein du bâtiment construit pour abriter la nouvelle centrale, les travaux du groupe de production qui sera le plus puissant de type Pelton jamais installé en France avancent à grands pas. Tous les éléments qui composent le collecteur ont maintenant été posés et soudés. Il s’agit d’une pièce imposante en forme d’escargot, qui permettra de distribuer l’eau vers les 5 injecteurs qui feront tourner la roue du groupe de production. Le support de l’alternateur a également été installé.
Le prochain élément clé du futur groupe est en cours d’assemblage, au cœur même de l’usine : il s’agit du stator qui mesure pas moins de 4,5 mètres de haut, 7,5 mètres de diamètre et pèse 335 tonnes.

Le dernier des 32 tronçons de conduite a été posé

Sous terre, ce sont les opérations de raccordement de la nouvelle centrale sur les installations existantes qui viennent de franchir une étape majeure : le dernier tronçon de conduite forcée a été posé. Cette nouvelle conduite est connectée sur la galerie souterraine existante, qui alimente la centrale souterraine d’origine, grâce à une imposante pièce en Y. Elle se poursuit par 225 mètres de conduite forcée, posée en 32 morceaux qui ont été soudés entre eux.

Compte tenu des pressions en jeu, chaque raccord a fait l’objet d’un traitement minutieux : 1 mois de travail est nécessaire pour effectuer les opérations de soudage, contrôle, compléments éventuels, traitements thermiques et contrôles finaux.

Le montage du collecteur – © EDF – Christophe Huret

Le projet “La Coche Pelton”, c’est la construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique sur le site de la Coche, qui compte déjà une centrale souterraine et deux barrages (Aigueblanche et la Coche).

La nouvelle centrale augmentera de 20 % la puissance totale du site.

Sa machine de production de type “Pelton” de 240 MW sera la plus puissante de ce type en France.
Après travaux, l’aménagement produira ainsi l’équivalent de la consommation de 270.000 habitants grâce à une énergie 100 % renouvelable. Il conservera son rôle de stockage de l’énergie grâce au fonctionnement en pompage de la centrale souterraine existante, capable de remonter l’eau du barrage d’Aigueblanche vers la retenue de la Coche.

Ce fonctionnement stratégique pour l’équilibre du réseau électrique permet de reconstituer un stock d’énergie disponible à tout moment pour répondre à un pic de consommation.

 


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.