Vie Economique
Vue sur le chantier depuis la grande salle vitrée du nouveau bâtiment d’exploitation.

Une nouvelle centrale hydroélectrique en Tarentaise

par

La mise en place d’une nouvelle centrale hydroélectrique en Tarentaise, est un ambitieux projet de développement de l’hydroélectricité, première des énergies renouvelables au monde, est l’un des plus importants actuellement menés par EDF en France…

Une nouvelle centrale hydroélectrique en Tarentaise

 

Jeudi 30 juin 2016, c’est en présence des élus et acteurs de la vallée de la Tarentaise qu’EDF a officialisé le lancement du chantier de construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique à La Coche, sur la commune de Le Bois.

Hervé Gaymard, Nicolas Martrenchard, Jean Laymond, André Pointet et Laurent Perotin

Hervé Gaymard, Nicolas Martrenchard, Jean Laymond, André Pointet et Laurent Perotin

Cet ambitieux projet de développement de l’hydroélectricité, première des énergies renouvelables au monde, est l’un des plus importants actuellement menés par EDF en France. Il vise à construire, sur le site de production hydroélectrique existant de La Coche, une nouvelle centrale extérieure qui augmentera de 20 % la puissance totale de l’aménagement et permettra de produire l’équivalent de la consommation de 40.000 habitants supplémentaires par an. Réunis à la centrale de la Coche, Laurent Perotin, Directeur de l’Unité de Production Alpes d’EDF, Jean Laymond, maire de Le Bois, André Pointet, maire d’Aigueblanche, Président de la communauté de communes des Vallées d’Aigueblanche, Hervé Gaymard, Député, Président du Conseil Départemental de Savoie et Nicolas Martrenchard, Sous-préfet de l’arrondissement d’Albertville, ont signé un parchemin, symbole du lancement officiel du chantier de construction de la nouvelle centrale de la Coche.

Les personnalités présentes ont souligné le dynamisme apporté par le projet à l’économie et au tissu industriel local. Elles ont rappelé l’importance de ce grand projet industriel pour le territoire mais aussi pour le développement de l’hydroélectricité, dans un contexte de transition énergétique. La démarche de concertation et la mobilisation de tous les acteurs en amont du projet (collectivités, services de l’Etat, prestataires et entreprises), a été saluée.

Les travaux préparatoires sont terminés

Le projet suppose un réaménagement complet du site hydroélectrique de la Coche, qui accueillera trois nouveaux bâtiments : la centrale de production, un bâtiment d’exploitation et un nouvel atelier. Avant de débuter le chantier, d’importantes opérations de sécurisation du site ont été réalisées. La falaise en surplomb de la zone de travaux a été sécurisée grâce à la pose de filets de protection et au minage de plusieurs blocs rocheux.

C’est ensuite le bâtiment d’exploitation qui a été construit. D’une surface de 1200 m² sur deux étages, ce bâtiment certifié HQE (Haute Qualité Environnementale) accueille depuis le printemps 2015 les équipes d’exploitation et la nouvelle salle de commande des installations de production. L’ancien bâtiment a, quant à lui, été déconstruit. Cette opération était un préalable indispensable au démarrage du chantier, puisqu’elle a permis de libérer l’espace qui accueillera la future centrale de production.

Vue sur le chantier depuis la grande salle vitrée du nouveau bâtiment d’exploitation.

Vue sur le chantier depuis la grande salle vitrée du nouveau bâtiment d’exploitation.

Début de la construction de la nouvelle centrale hydroélectrique

Les terrassements pour la construction de la nouvelle centrale ont commencé début 2016. Des pieux ont été forés pour assurer les fondations du bâtiment sur les zones non rocheuses. La prochaine étape est de réaliser un reprofilage de la falaise afin de venir ancrer le futur bâtiment dans la roche. Une équipe d’intervenants spécialisés dans les travaux acrobatiques a créé la première encoche. Le forage se poursuit par le haut à l’aide d’explosifs pour créer une forme d’escalier, selon le principe utilisé dans les carrières, jusqu’à créer le profil souhaité. Puis c’est le creusement du tunnel d’accès pour le raccordement de la nouvelle centrale à l’alimentation en eau de l’aménagement existant qui débutera.

Un projet ambitieux

Avec 240 MW, le groupe de production installé dans la nouvelle centrale sera le plus puissant de type “Pelton” en France. Il permettra d’améliorer la capacité de la centrale à répondre aux pics de consommation d’électricité, de faciliter les opérations de maintenance et d’augmenter la production d’hydroélectricité. Soucieux de garantir l’intégration paysagère du projet, EDF a porté une attention toute particulière à l’architecture de l’ensemble. Un habillage en acier auto-patiné rappelle le paysage de montagne environnement, de grands châssis en verre évoquent la transparence de l’eau et des toitures végétalisées complètent l’intégration de l’ensemble.

Avec 150 millions d’euros investis, c’est également une réelle opportunité de dynamiser l’économie et l’emploi dans la vallée de la Tarentaise.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur Une nouvelle centrale hydroélectrique en...
[…] Jeudi 30 juin 2016, c’est en présence des élus et acteurs de la vallée de la Tarentaise qu’EDF a officialisé le lancement du chantier de construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique à La Coche, sur la commune de Le Bois.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *