nature et environnement
flore des Bauges - Photo : 123 Savoie

Parc naturel régional des Bauges

par

Un pied dans le lac du Bourget, un autre dans le lac d’Annecy, le Massif des Bauges est devenu Parc naturel régional en 1995…

Pointe de Chaurionde - photo : 123 Savoie

Pointe de Chaurionde – photo : 123 Savoie

Parc naturel régional depuis 1995

flore des Bauges

flore des Bauges – photo : 123 Savoie

Un pied dans le lac du Bourget, un autre dans le lac d’Annecy, ce massif de moyenne montagne a reçu l’appellation “Parc naturel régional” en 1995, devenant ainsi le 31ème Parc naturel régional en France. Un Parc est un espace largement ouvert dont les objectifs sont : Protéger les patrimoines naturels et culturels, Développer les activités économiques locales et Accueillir, sensibiliser et informer le public et les habitants.

Soixante quatre communes, dont les quatorze communes du Canton du Châtelard se sont ainsi regroupées autour d’un projet de développement commun.

Le Margeriaz vu du col de Plainpalais © 123 Savoie

Le Margeriaz vu du col de Plainpalais © 123 Savoie

Dans le Cœur des Bauges, le vert de la nature domine : les forêts de sapins et de hêtres, les alpages pâturés en été, les feuillages qui reprennent vie au printemps…

La diversité des sols, les influences météorologiques, l’étagement des altitudes (270 à 2.200 m) et une influence humaine traditionnellement respectueuse de l’environnement font du massif des Bauges un des plus connus et recherchés pour la richesse de ses milieux naturels. 1.600 espèces végétales, 117 espèces d’oiseaux nicheurs, 9 espèces d’amphibiens sans oublier les nombreux mammifères sont le signe évident d’un territoire exceptionnel de diversité. L’eau est aussi très présente dans le Cœur des Bauges avec la rivière Le Chéran qui bénéficie d’un programme de gestion de la part des collectivités et usagers privés.

Le Massif des Bauges est un massif calcaire et par exemple, au Mont Margériaz, l’érosion a créé de nombreuses failles et l’eau a modelé un paysage aux formes particulières (le karst).


La réserve nationale de chasse et de faune sauvage des Bauges

La réserve est située à cheval sur les deux départements, sur une superficie de 5.200 ha.
Ce périmètre géré par l’ONC, l’ONF et le Parc a été déterminé pour assurer plusieurs missions :
– mesurer l’impact de la chasse sur la faune sauvage,
– faire l’inventaire de la flore, des oiseaux et des insectes
– poursuivre des études scientifiques sur leurs comportements.

C’est le secteur de randonnée qui permet d’atteindre à partir des villages d’Ecole-en-Bauges, Jarsy ou Doucy la majorité des plus hauts sommets du Massif dont la Pointe de l’Arcalod (2.217 m), le Trélod (2.181 m), le Mont Pécloz (2.197 m) ou encore la Pointe des Arces (2.076 m). Avec un peu de patience, dans ce secteur, on peut facilement observer chamois, mouflons, marmottes, tétras-lyre…


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *