histoire
Marcel Petiot,, le docteur Satan de l’Occupation

Petiot : le docteur Satan de l’Occupation

par

Marcel Petiot, celui que l’on surnomme “Docteur Satan” était-il fou ou agissait-il par goût de l’argent ?… C’est ce que France 3 vous invite à découvrir…

Petiot : le docteur Satan de l’Occupation

L’Ombre d’un Doute, un magazine présenté par Franck Ferrand
– lundi 9 février 2015 à 20h50 sur France 3 –

Marcel Petiot,, le docteur Satan de l’OccupationParis, 11 mars 1944. Ce jour-là, des odeurs pestilentielles se dégagent de la cheminée d’un hôtel particulier du 16ème arrondissement, au 21 de la rue Le Sueur. Les pompiers fracturent une fenêtre et pénètrent dans le bâtiment.

Dans la cave, ils découvrent l’inimaginable : des cadavres humains dépecés et prêts à être incinérés dans une chaudière. Les policiers trouvent aussi une fosse de chaux vive mélangée à des morceaux de corps. Qui est l’auteur de ces atrocités ?

Le doute se porte rapidement sur l’étrange propriétaire de l’hôtel particulier : un médecin nommé Marcel Petiot. Ce docteur est-il un résistant qui appartenait à un réseau de passeurs ou tuait-il ses patients juifs plutôt que de les libérer ? Les deux hypothèses semblent possibles. En cette période de fin de seconde Guerre mondiale, difficile de savoir qui est résistant et qui ne l’est pas. Marcel Petiot profite de ce trouble pour disparaître.

L’émission retrace entièrement l’enquête permettant aux téléspectateurs de comprendre et de pénétrer les réseaux de passeurs de la Seconde Guerre mondiale, la Résistance et les moments clefs de la libération de Paris. La grande Histoire ne cesse de croiser celle de Marcel Petiot.

L’affaire Petiot fut également le premier grand procès médiatique de l’après-guerre. Le 4 avril 1946, le Docteur Marcel Petiot est condamné à mort par la cour d’assise de la Seine pour vingt-quatre assassinats. Petiot est guillotiné le 25 mai 1946 à la prison de la Santé. D’après les témoins, il meurt le sourire aux lèvres.

Celui que l’on surnomme “Docteur Satan” était-il fou ou agissait-il par goût de l’argent ? Marcel Petiot a-t-il eu des complices et si oui lesquels


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *