nature et environnement
Refuge du Lac Blanc - © ERDF

Une Pico-centrale au Lac Blanc

par

Inaugurée cet été, la nouvelle pico-centrale ERDF du refuge du Lac Blanc (au dessus de Chamonix) est exemplaire en matière de production d’énergie renouvelable…

Une Pico-centrale au refuge du Lac Blanc

Inauguration de la Pico-centrale du Lac Blanc en présence de Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes - © ERDF

Inauguration de la Pico-centrale du Lac Blanc en présence de Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes – © ERDF

Dans le cadre de sa mission de service public, ERDF a étudié et proposé à la commune de Chamonix d’alimenter en électricité le refuge du Lac Blanc au moyen d’une petite centrale électrique de 6 kW (kilowatt).

Date de l’inauguration : 5 septembre 2014

Refuge du Lac Blanc - © ERDF

Refuge du Lac Blanc – © ERDF

© ERDF

© ERDF

Jusqu’alors, le refuge était alimenté en énergie électrique par l’intermédiaire d’un groupe électrogène  et par une installation photovoltaïque  qui n’étaient plus adaptés aux besoins et à la capacité du refuge.

Chaque été, plus de 2.500 litres de fioul étaient brûlés, soit des émissions de CO2 estimées à 5.307 kg CO2/an, sans compter l’approvisionnement en hélicoptère et les nuisances sonores engendrées.

Cet aménagement d’une pico-centrale pour l’alimentation électrique du refuge est situé dans un lieu symbolique et stratégique : la Réserve naturelle des Aiguilles Rouges et le site du Lac Blanc, randonnée la plus célèbre de la vallée de Chamonix.

Le refuge du Lac Blanc est situé sur le parcours du Tour du Mont-Blanc et accueille également de nombreux visiteurs à la journée.

Le secteur des Aiguilles Rouges (Réserves de Carlaveyron, Aiguilles Rouges et vallon de Bérard) totalise 137.200 visiteurs chaque été (source : enquête ASTERS de 2001), soit une moyenne de 1.300 personnes par jour, avec des pics de fréquentation au Lac Blanc bien supérieurs lors des jours de grande affluence.

Les travaux se sont déroulés à l’automne 2013, pour se finir cet été 2014. Ils ont été réalisés en concertation étroite avec les gardes de la réserve naturelle et le gardien du refuge. Non raccordé au réseau, cet ouvrage qui entre dans la concession de distribution publique d’électricité sera entretenu par ERDF. Cette opération a été complétée par la démolition de l’ancien refuge et son coût global s’élève à 200.000€ TTC.

© ERDF

© ERDF

Ces aménagements ont bénéficié d’un cofinancement de la Mairie de Chamonix-Mont-Blanc (30%), de l’Etat à travers le Fonds national de développement du territoire (FNADT-19%), de la Région Rhône-Alpes (26%), d’ERDF (20%), ainsi que de TICOS – Beyond Carbon (5%), partenaire privé britannique.

L’aménagement d’une pico-centrale est exemplaire en matière de production d’énergie renouvelable et d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre.

Dans le cadre de sa politique développement durable, ERDF Direction Régionale Alpes (Haute-Savoie – Savoie – Isère) exploite 60 installations autonomes utilisant les énergies renouvelables, dont 8 pico centrales. Cet aménagement s’inscrit pleinement dans les engagements du Plan Climat Energie Territorial (PCET) de la Vallée de Chamonix entré en application en 2011 et qui place la valorisation du potentiel hydro-électrique de la vallée parmi ses orientations prioritaires les plus concrètes.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur Une Pico-centrale au Lac Blanc | Savoie d'hier ...
[…] Inaugurée cet été, la nouvelle pico-centrale ERDF du refuge du Lac Blanc (au dessus de Chamonix) est exemplaire en matière de production d'énergie renouvelable...  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *