histoire
Feu de parade des pompiers - © OT Aussois

Les pompiers d’Aussois

par

L’histoire des pompiers d’Aussois débute en 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France. Sous le gouvernement Sarde, toutes les communes avaient organisé une Garde avec armement et uniforme personnels et facultatifs…

Les pompiers d’Aussois

L’histoire des pompiers d’Aussois débute le 6 mai 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France, à la suite du plébiscite du 2 avril 1860. Sous le gouvernement Sarde, toutes les communes avaient organisé une Garde avec armement et uniforme personnels et facultatifs. Aujourd’hui encore, la compagnie des pompiers d’Aussois défile à l’occasion de dates importantes comme le 15 août, ou encore pour les cérémonies officielles.

 

Le sapeur et sa hache - © OT Aussois

Le sapeur et sa hache – © OT Aussois

Cette faction de la Garde Nationale d’Aussois était commandée par un capitaine (Mr Vincent Fressard à cette époque) nommé par ses pairs. Cette compagnie faisait presque toutes les années la parade à la procession annuelle de la Fête du Corps de Dieu.

Les uns s’habillaient en artilleurs, les autres en bersaglieri ou en fantassins… Les uns portaient des fusils de l’armée, les autres des carabines, d’autres des fusils de chasse et l’on faisait des feux de peloton en l’honneur du Syndic, du Curé et aussi de la Nation.

La commune ayant fait l’acquisition d’une pompe (en 1857), et en ayant donné la garde et l’entretien à la Compagnie, les membres composant celle-ci décidèrent de s’équiper identiquement selon le système Sarde (la plaque en écailles des épaulettes en témoigne encore aujourd’hui).

Les gardes s’habillèrent donc à leur frais : tunique et pantalon de drap noir avec bandes et parements en drap garance (rouge), avec képi rouge.

Un certain nombre d’entre eux, dont les parents avaient suivi le Grand Empereur et avaient ainsi ramené des trophées de guerre, pour agrémenter la parade mentionnée plus haut, formèrent une section de Sapeurs que nous voyons encore évoluer de nos jours, les attributs ayant été transmis de père en fils et conservés avec un soin particulier. L’annexion venue, la Garde Nationale d’Aussois fut dissoute et ses membres prirent le nom de Sapeurs-Pompiers. C’est alors qu’à la demande de la commune, ils furent équipés avec les casques actuels, conservant toutefois certains attributs du régime Sarde (plaques d’épaulettes, “coupe-chou”).

Casque de pompiers d'Aussois - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Casque de pompiers d’Aussois – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Casque de pompiers d'Aussois - © Sergio Palumbo - 123 SavoieLa commune possède encore de cette époque les “frontals” des casques ayant comme emblème l’Aigle Impérial et l’inscription “Sapeurs-Pompiers d’Aussois”. Ces “frontals” furent changés en 1875 avec d’autres portant grenade et haches au lieu de l’Aigle Impérial. C’est aussi à cette époque, toujours sur l’initiative de la commune, que Mr Dieu, Préfet de la Savoie, fit parvenir à la Compagnie, 40 fusils à piston que les fusiliers, manœuvrant toujours à la manière sarde, portent encore aujourd’hui.

Le décret du 29 décembre 1875, prescrivant l’organisation de Compagnies de Sapeurs-Pompiers dans toute la France, trouva à Aussois une compagnie toute organisée. Cette compagnie étant armée, elle tomba du même coup sous le contrôle des autorités militaires et préfectorales. C’est alors que chaque sapeur dut signer un engagement d’une durée fixe et devait se plier aux exigences de la discipline (ceci pour éviter les défections qui survenaient à tout moment). Les services incendies aujourd’hui sont organisés de manière différente, avec le centre principal situé à Modane, dont dépend le groupe d’Aussois, qui est composé d’une dizaine de volontaires.


Constitution de la compagnie

Feu de parade des pompiers - © OT Aussois

Feu de parade des pompiers – © OT Aussois

La compagnie comprend des Officiers, Sous-officiers, Caporaux et Sapeurs. Gradés :
– 1 Sous-Lieutenant commandant la compagnie
– 1 Adjudant (porte-drapeau)
– 1 Sergent

Sapeurs :
– 1 Tambour Major avec sa grande canne
– 1 Sergent Sapeur avec sabre dont la poignée représente le coq gaulois
– 4 Sapeurs avec la hache (ces sapeurs portent le tablier blanc)

Clique : Formée par les pompiers comprenant tambours, clairons, cors de chasse et trompettes de cavalerie.

Troupe : Sapeurs avec le fusil à piston, casque cuivre avec plumet rouge et épaulettes

Ordre :
– Sergent Sapeur
– 4 Sapeurs
– Sergent
– Major
– Clique
– Drapeau
– Sapeurs


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur Stéphane Coppier
Pompiers d'Aussois, une belle tradition à faire perdurer absolument !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *