cinéma
Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2015

Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2015 à Chambéry

par

Espagne, Chili, Mexique, Argentine… les Cinémas Astrée et Forum organise sa traditionnelle Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain…

Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2015

 

Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2015

Du 18 au 31 mars 2015, les Cinémas Astrée à Chambéry et Forum à les Hauts-de-Chambéry vous invitent à découvrir la programmation de son désormais traditionnel événement consacré au Cinéma Espagnol et Latino-Américain. Durant quinze jours, projections d’avant-premières, de reprises, de sorties ou encore d’inédit. A noter que tous les films sont projetés en V.O.s.t.

Renseignements, tarifs et horaires… 04 79 72 38 71 ou 04 79 33 40 53

Les films de la quinzaine

10.000 Km10.000 KM

Un film de Carlos Marques-Marcet avec Natalia Tena, David Verdaguer
► : 01h39min
Biznaga d’Or du Meilleur Film et Biznaga d’Argent de la Meilleure Actrice, du Meilleur Jeune Scénariste et Prix Spécial du Jury de la Critique Festival de Malaga – Goya 2015 du Meilleur Premier Film – Présenté en V.O.s.t.

Alexandra et Sergi, un jeune couple de Barcelone, s’aiment d’un amour fusionnel. Ils ont décidé d’avoir un bébé mais leur plan vole en éclat quand Alex se voit offrir une résidence artistique d’un an à Los Angeles. C’est sans doute sa dernière chance de relancer sa carrière de photographe, alors le couple décide de suspendre ses projets pour une année entière. Séparés par 10.000 kilomètres, Alex et Sergi ne peuvent plus compter que sur la communication virtuelle pour entretenir la flamme de leur relation…

===

La isla mínimaLA ISLA MINIMA (Marshland)

Un film d’Alberto Rodriguez avec Raúl Arévalo, Javier Gutiérrez (II), Antonio de la Torre
► : 01h45min
Espagne – 1h45 – 2014 – Avant-première
10 récompenses Goya 2015 dont Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Acteur –
Festival du Cinéma Européen des Arcs – Présenté en V.O.s.t.

Le sud de l’Espagne, 1980. Une série de meurtres brutaux de jeunes adolescentes dans une ville éloignée et oubliée réunit deux personnages disparates –tous deux détectives dans la division homicide- pour enquêter sur ces cas. Malgré de profondes différences dans leur idéologie, Juan et Pedro doivent mettre de côté leurs dissensions pour être capables de pourchasser un meurtrier qui a terrorisé la communauté ancrée dans un passé misogyne depuis des années. Entre réalisme social et digressions absurdes, ce film policier bouscule les codes du genre dans une atmosphère à la True détective.

===

Vivir es fácil con los ojos cerradosVIVIR ES FACIL CON LOS OJOS CERRADOS (La vie est facile avec les yeux fermés)

Un film de David Trueba avec Javier Cámara, Francesc Colomer, Natalia de Molina
► : 01h48min
Goya du Meilleur Film / Réalisateur / Scénario / Acteur (Javier Cámara) du Cinéma Espagnol 2013 – Présenté en V.O.s.t.

L’intrigue s’inspire d’une histoire vraie : celle d’un prof d’anglais, Juan Carrión Gañán, en 1966. Antonio, fan inconditionnel des Beatles et prof d’anglais à Albacete, utilise les chansons des Beatles dans son enseignement. Apprenant que John Lennon tourne un film sous la direction de Richard Lester à Almería, il décide d’aller le rencontrer. La route d’Antonio va croiser celle de 2 ados, Belén et Juanjo, chacun en rupture familiale. Le titre du film de Trueba est tiré du texte de la chanson Strawberry fields forever.Le film mêle ses propres images et des archives des Beatles.

===

RefugiadoREFUGIADO

Un film de Diego Lerman avec Julieta Diaz, Sebastián Molinaro, Marta Lubos
► : 01h35min
Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2014 – Présenté en V.O.s.t.

Matías (8 ans) et sa mère Laura (en début de grossesse) quittent précipitamment le domicile pour échapper à l’emprise de Fabián, père de Matías. S’engage alors un road-movie du quotidien. Drame teinté d’une grande humanité. L’auteur s’empare du sujet des violences conjugales mais ne se livre pas à un énième film sociétal basé sur les rapports mari-femme mais se pose à hauteur d’enfant et délivre un message universel touchant grâce à un jeune acteur au talent immense.

===

Los hongosLOS HONGOS

Un film de Oscar Ruíz Navia avec Jovan Alexis Marquinez, Calvin Buenaventura, Atala Estrada, Gustavo Ruiz Montoya
► : 01h35min – Avant-première
Prix spécial du Jury “Cinéastes du temps présent” Locarno Film Festival 2014 – Primé au Festival International du Film de Rotterdam – Présenté à Toronto, Biarritz, Nantes – Présenté en V.O.s.t.

A Cali, rencontre et itinéraire de 2 jeunes : Ras, maçon, qui vit avec sa mère et Calvin, étudiant aux Beaux-Arts. Tous deux peignent fresques et graffiti sur les murs de la ville. Sur leur chemin, tels des champignons (cf le titre), ils vont propager autour d’eux une immense liberté. Le film repose sur le portrait attachant des 2 jeunes protagonistes, la vision d’une certaine marginalité à travers les bandes urbaines, le Street Art, la musique, et, par petites touches, une évocation de la Colombie d’aujourd’hui.

===

Manos suciasMANOS SUCIAS (Mains sales)

Un film de Josef Kubota Wladyka avec Cristian James Abvincula, Jarlin Javier Martinez, Hadder Blandon
► : 01h23min
Premier Long Métrage présenté au Festival Internacional de Cine de Cartagena de Indias et à Tribeca Films Festival de New-York – Nomination Goya 2015 pour le Meilleur Film Ibéroaméricain – Présenté en V.O.s.t.

Les héros du film sont 3 hommes qui embarquent pour un voyage sur le Pacifique dans un bateau de pêche qui tracte sous l’eau une “narcotorpille” chargée de 100kgs de cocaïne. Ils se font passer pour des pêcheurs et n’ont pour guide que de mystérieuses coordonnées qui les entraineront dans un voyage inattendu. Les protagonistes sont prêts à tout risquer pour une vie meilleure bien que, en réalité, ils ne représentent que le bas de l’échelle dans l’organigramme du trafic international de drogues.

===

Las bùsquedasLAS BUSQUEDAS (La quête)

Un film de José-Luis Valle avec Arcelia Ramirez, Gabino Rodriguez, Gustavo Sanchez Parra
► : 01h17min
Prix du Jury Biarritz 2014 – Prix du Jury World Cinema Amsterdam 2014 – En présence du réalisateur Mercredi 18 Mars à 20h30 à l’Astrée – Présenté en V.O.s.t.

Úlises veut tuer l’homme qui lui a volé son portefeuille avec la seule photo de sa fille morte. Elvira cherche à comprendre le suicide de son mari. Alors que chacun tente de remplir le vide laissé par l’être aimé, la douleur de cette perte les fera s’unir de manière insoupçonnée. Ce film parle de vengeance, de rédemption et d’errances dans la ville, du hasard et de ses conséquences parfois tragiques, parfois heureuses. Ce film a été tourné en 7 jours avec un budget de 1.500 dollars.

===

Sigo siendoSIGO SIENDO (Karachkaniraqui) (J’existe encore)

Un film de Javier Corcuera
► : 02h00min
Présenté en V.O.s.t.

Périple dans le monde de la musique du Pérou, Sigo siendo va bien au-delà d’un simple film musical. Panorama des histoires personnelles qui composent le portrait sonore du pays, il donne à voir et à entendre une vingtaine de musiciens/chanteurs : de la zone andine d’Ayacucho, de la forêt amazonienne ou de Lima, chaque genre possède une manière de se raconter. C’est une immersion dans le métissage, la diversité des identités péruviennes (indigènes, afros, …).

===

Gente de BienGENTE DE BIEN

Un film de Franco Lolli avec Brayan Santamaria,
Carlos Fernando Perez, Alejandra
Borrero
► : 01h26min
Semaine de la Critique/ Sélection Caméra d’Or Cannes 2014 – En présence du réalisateur Vendredi 20 Mars à 20h30 à l’Astrée – Présenté en V.O.s.t.

Nous voici en Colombie, marchant dans les pas d’un gamin de 10 ans, ballotté entre son père et sa mère, séparés et dans la dèche. Une riche propriétaire pour laquelle le père travaille veut apporter son aide : elle ouvre sa maison de campagne et sa famille où l’enfant va chercher une place… Avec retenue, précision et justesse, Gente de bien observe les relations d’un père et de son fils, les rapports entre personnes de classes différentes, entre enfants de milieux opposés. Un univers où tout peut heurter, même les meilleures intentions. Beau premier film.

===

Hermosa JuventudHERMOSA JUVENTUD (La belle jeunesse)

Un film de Jaime Rosales avec Carlos Rodríguez (II), Inma Nieto, Fernando Barona
► : 01h43min
Prix Fipresci, Prix du Jury Oecuménique : mention spéciale Cannes Un Certain Regard –
Présenté en V.O.s.t.

Natalia et Carlos sont 2 jeunes amoureux de 20 ans qui se battent pour survivre dans l’Espagne d’aujourd’hui. Remises de C.V., petits boulots, tournage d’un porno amateur : ils essaient de s’en sortir au jour le jour. Face à une crise qui n’en finit plus, les espoirs d’une vie meilleure se fragilisent. Et quand Natalia se découvre enceinte, les petits arrangements ne suffisent plus.

===

Una pistola en cada manoUNA PISTOLA EN CADA MANO (Les hommes ! De quoi parlent-ils ?)

Un film de Cesc Gay avec Ricardo Darín, Javier Cámara, Luis Tosar, Eduardo Noriega, Candela Peña
► : 01h35min
Goya 2013 du Meilleur Second Rôle – Présenté en V.O.s.t.

Le portrait de 8 quadragénaires dépassés et déconcertés par leur vie. Incapables d’exprimer leurs émotions, ils se retrouvent projetés dans des situations à la fois comiques et pathétiques, révélant leur conflit majeur : la crise d’identité masculine. Entre déprime et séduction, amour, infidélité et solitude, une radiographie de la vie amoureuse des hommes d’aujourd’hui qui dépeint sans concession leurs faiblesses et leur quête d’une nouvelle identité.

===

Ciencias NaturalesCIENCIAS NATURALES (Cañada Morrison)

Un film de Matias Lucchesi, avec Paula Hertzog, Paola Barrientos, Alvin Astorga
► : 01h11min

Lila, 12 ans, a grandi sans connaitre son père. Interne dans un pensionnat isolé sur les flancs d’une montagne argentine, sa seule obsession est de le rencontrer. Après plusieurs tentatives de fugue, et contre l’avis de sa mère et de la directrice du pensionnat, sa maîtresse, Jimena, décide de l’aider et de partir avec elle à sa recherche.

===

Las Niñas QuispeLAS NIÑAS QUISPE (Les Soeurs Quispe)

Un film de Sebastián Sepúlveda avec Digna Quispe, Catalina Saavedra, Francisca Gavilán
► : 01h20min
Prix de la Meilleure Image Venise 2013 – Présenté en V.O.s.t.

Chili 1974. Justa, Lucía et Luciana Quispe, 3 bergères de l’Altiplano mènent une vie retirée au rythme de la nature. A son arrivée au pouvoir, Pinochet remet en question le mode de vie ancestral. Les 3 sœurs traversent alors une crise existentielle qui aura un retentissement unique dans l’histoire contemporaine du Chili.

===

Con la pata quebradaCON LA PATA QUEBRADA (Retourne à tes fourneaux)

Un film de Diego Galán
► : 01h22min
Présenté en V.O.s.t.

Des années 30 à nos jours, une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol. Une manière aussi de revisiter l’Histoire de l’Espagne, et particulièrement, celle de l’évolution féminine.

===

Relatos salvajesRELATOS SALVAJES (Les nouveaux sauvages)

Un film de Damian Szifron avec Ricardo Darín, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia
► : 02h05min
Compétition officielle Cannes 2014, Prix du Public Biarritz 2014 – Nommé aux Oscars comme meilleur film étranger
Avertissement : des scènes, des propos, des images peuvent heurter certaines sensibilités – Présenté en V.O.s.t.

Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros de ces Récits sauvages franchissent l’étroite frontière qui sépare a civilisation de la barbarie ; ils perdent les pédales et éprouvent l’indéniable plaisir du pétage de plombs.

===

DodoDODO

Un film de Luis Ayhllón avec Adrián Vázquez, Dagoberto Gama, Norma Angélica, José Sefami, Fernando Banda, Leonardo Zamudio.
► : 01h27min
Premier long métrage inédit – En présence du réalisateur Samedi 28 Mars à 20h30 à l’Astrée – Présenté en V.O.s.t.

Le héros, Diosdado Reyna, est un policier scrupuleux qui passe pour un idiot et un naïf dans un environnement où règnent magouilles et corruption. Il mène son enquête, envers et contre tous, pour retrouver une gamine qui a été enlevée. De ce récit parsemé de scènes parfois surréalistes, comiques (voire burlesques) et de personnages surprenants, se dégage un ton décalé qui fait l’originalité du film. Dodo n’est pas un film policier “classique” car il offre un mélange de styles, de genres et par ses personnages (comme El Enmascarado, catcheur masqué justicier, héros populaire) est un reflet de la société et de la culture mexicaines.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *