actualités
Image d'illustration

Rhône-Alpes et Auvergne, ensemble au Sommet de l’Elevage

par

René Souchon, Président de la Région Auvergne et Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, solidaires des éleveurs, proposent de nouvelles voies pour sortir durablement de la crise…

Rhône-Alpes et Auvergne, ensemble au Sommet de l’Élevage

 

René Souchon

René Souchon

L’édition 2015 du Sommet de l’Elevage s’ouvre dans un contexte de crise : après la chute des cours et la sécheresse dans certains territoires, c’est maintenant la fièvre catarrhale ovine (FCO) qui paralyse le secteur.

René Souchon, Président de la Région Auvergne, et Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes sont pleinement conscients de la gravité de la crise économique et morale dont sont victimes les éleveurs. C’est pourquoi ils se rendront ensemble au Sommet de l’Elevage ce jeudi 8 octobre 2015. Les deux Présidents témoigneront de leur solidarité aux éleveurs et participeront à des échanges et à un déjeuner de travail avec les responsables professionnels agricoles du Massif Central. Au programme de ces discussions : assurer le revenu des éleveurs, sécuriser les systèmes bovin-viande, maintenir les volumes en production laitière, valoriser les systèmes “herbe”. Avec un mot d’ordre : préparer et sécuriser l’avenir.

Jean-Jack Queyranne - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Jean-Jack Queyranne – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Dans cette période, il est en effet urgent d’ouvrir de nouvelles perspectives pour redonner espoir et envie aux éleveurs. De nouveaux marchés plus sûrs, plus rémunérateurs, doivent émerger. Le modèle “naisseur” avec exportations en broutards est plus que jamais fragilisé : l’arrêt des ventes pour cause de FCO en témoigne. Pour assurer cette transition, les Régions Auvergne et Rhône-Alpes s’engagent :
à financer fortement les Plans de compétitivité et d’adaptation des exploitations d’élevage sur la période 2015-2020 : 176 millions d’€ au total (80 M€ en Auvergne et 96 M€ pour Rhône-Alpes). Il s’agit de soutenir les investissements en bâtiments et les équipements permettant d’améliorer les conditions de travail des éleveurs, de développer la valeur ajoutée (engraissement), de faire face aux exigences environnementales. Les taux d’aides pourront atteindre jusqu’à 65 % en Auvergne et 70 % en Rhône-Alpes.

Image d'illustration

Image d’illustration

à sécuriser le revenu des éleveurs bovins en développant l’engraissement et la contractualisation. Le “Contrat Régional d’Objectifs de Filière”, qui consacre en Rhône-Alpes 200.000€ à ce sujet depuis 2013, sera étendu à l’Auvergne dès cette fin d’année 2015. Ce sont également 200.000 € qui ont été votés par la Région Auvergne lors de la dernière assemblée pour soutenir le dispositif. L’objectif est de rendre les éleveurs moins dépendants des exportations de broutards, avec 25.000 nouveaux animaux engraissés d’ici deux ans en Auvergne et 15.300 en Rhône-Alpes. Ce travail est réalisé en lien avec la Chambre Régionale d’Agriculture d’Auvergne, Coop de France Rhône Alpes-Auvergne, l’union régionale des industries agro-alimentaires (URIAA) et Rhône-Alpes Elevage.
à favoriser encore davantage la commande locale en viandes et produits laitiers dans les restaurants des lycées. En Auvergne et Rhône-Alpes, ce sont déjà près de 40 % des commandes qui sont réalisées localement dans les lycées publics. L’objectif est d’atteindre 75 % en 2020 à l’échelle de la future grande Région.
à reconnaitre le rôle de l’élevage à l’herbe et des prairies permanentes dans la lutte contre le changement climatique, en engageant des réflexions sur un nouveau mode de rémunération des éleveurs pour service rendu à la société dans ce domaine.

L’agriculture est prioritaire en Auvergne et Rhône-Alpes. René Souchon et Jean-Jack Queyranne sont par ailleurs d’accord pour faire de l’Auvergne une terre d’excellence agricole dans la prochaine grande Région, qui sera une grande région agricole. La volonté de pérenniser le Sommet de l’Elevage à Clermont-Ferrand en témoigne. Avec 6.000 m2 de surface d’exposition supplémentaire dès 2015 et 1.347.000€ investis à la Grande Halle par le Conseil Régional d’Auvergne, la future grande Région bénéficie à Cournon d’un site exemplaire pour faire rayonner mondialement l’élevage auvergnat et rhônalpin.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *