nature et environnement
Participants Sommet 1 juillet2015 - © Région Rhône-Alpes

Sommet mondial Climat et Territoires en Rhône-Alpes

par

Ce 1er juillet 2015, se tenait à Lyon Sommet mondial Climat & Territoires, auquel ont participé de nombreux élus dont le Président François Hollande…

Sommet mondial Climat & Territoires en Rhône-Alpes

– Photos : © Région Rhône-Alpes –

Participants Sommet 1 juillet2015 - © Région Rhône-Alpes

Le président français François Hollande a salué ce 1er juillet 2015 le rôle exemplaire des collectivités et des acteurs territoriaux dans la lutte contre les changements climatiques, au premier jour du Sommet mondial Climat & Territoires, le plus large rassemblement de villes, régions et représentants de la société civile avant la conférence Paris Climat 2015 (COP21).

François Hollande

François Hollande

Janos Pasztor

Janos Pasztor

A 5 mois de la COP21 à Paris, le Sommet mondial Climat & Territoires est une étape importante, un signe de détermination collective et de mobilisation des territoires du monde“, a déclaré le Président français devant plus 800 responsables de collectivités locales et d’organisations non-gouvernementales venus de près de 80 pays. “Votre réunion montre que l’action sur le climat est l’affaire de tous : des Etats, des gouvernements, des territoires, des associations, des entreprises, de tous les acteurs non-étatiques. Vous êtes l’un des piliers de l’accord

Le président français a annoncé à Lyon son soutien à un accès direct des collectivités territoriales au financement climat ainsi que l’organisation d’une journée spéciale consacrée aux collectivités pendant la COP21.

Janos Pasztor, Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux changements climatiques, s’est également adressé aux représentants présents : “En tant que maires, présidents de régions et de collectivités territoriales, vous pouvez unir vos efforts pour donner confiance à vos gouvernements, ils ont besoin de votre soutien pour relever le niveau de leurs ambitions”.

Et de poursuivre “Vous avez la capacité de leur montrer que c’est possible. Vous êtes en première ligne dans la lutte contre les changements climatiques et vous avez le pouvoir d’encourager les dirigeants de vos pays à s’élever au-dessus des clivages politiques“.

Jean-Jack Queyranne

Jean-Jack Queyranne

Notre rencontre par son ampleur est inédite“, a poursuivi Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes et hôte du sommet. “Les gouvernements ne sont plus seuls. Nous sommes porteurs des attentes de la société mondiale, dans sa diversité mais unie par une conscience commune. Nous sommes aussi porteurs d’engagements concrets, c’est ce qui fait l’originalité de ce sommet. Ces engagements, qui seront pour certains quantifiés, donneront une idée du niveau d’efforts très importants que nous sommes prêts à amplifier dans le cadre de nos responsabilités“.

Ronan Dantec, sénateur français, Porte-parole de CGLU pour le climat et co-organisateur du sommet a dit : “Face au risque de climato-fatalisme et de repli des territoires sur eux-mêmes, le sommet montre des acteurs mobilisés, ambitieux dans la lutte contre les changements climatiques et oeuvrant pour un monde de coopération“. Pour sa part, Sharan Burrow, Secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), “C’est simple. Il n’y aura pas d’emploi sur une planète morte. Les syndicats demandent et se proposent pour des positions de responsabilité à tous niveaux, des gouvernements aux lieux de travail, partout dans le monde, afin de préparer une transition juste par l’action climat“.

Poignée de main de François Hollande avec les jeunes en présence de Nicolat Hulot

Poignée de main de François Hollande avec les jeunes en présence de Nicolat Hulot

Michèle Okala, jeune volontaire pour l’Environnement (Cameroun), a mis l’accent sur les inquiétudes de la jeunesse mondiale : “Nous, jeunes, en notre qualité de citoyens du monde, sommes conscients de la responsabilité qui est la nôtre en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Nous réitérons notre volonté à soutenir nos Etats et nos gouvernements. Nous demandons en retour une oreille attentive à nos initiatives”.

A Lyon, Rhône-Alpes, l’Ecosse (Royaume-Uni) et le Pays Basque (Espagne) ont rejoint quatorze autres régions et provinces, notamment la Californie (Etats-Unis) et le Bade Würtemberg (Allemagne) en signant le “Under 2 MOU”, un accord unique en son genre pour contenir le réchauffement de la planète à moins de 2°C. Ils représentent plus de 5.000 milliards de dollars de produit national brut (l’équivalent de la troisième économie mondiale) et 123 millions d’habitants. “Notre coalition diverse, et croissante, est la preuve qu’un groupe important de régions et de territoires partout dans le monde est prêt à appuyer des engagements ambitieux de leurs gouvernements nationaux à Paris en décembre“, a dit Matthew Rodriguez, Secrétaire à la Protection de l’Environnement de la Californie (Etats-Unis). “Cela démontre aussi qu’à l’échelle locale, les acteurs n’attendent pas leurs gouvernements pour agir. La menace des changements climatiques est réelle, et les collectivités territoriales font partie intégrante de la solution. Le temps est venu pour des mesures énergiques“.

Jean-Jack Queyranne, François Hollande et Ségolène Royal - © Région Rhône-Alpes

S’adressant au sommet par message vidéo, Mike Bloomberg, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les villes et le changement climatique et ancien maire de New-York, a dit : “Ce sommet est l’occasion pour les dirigeants des villes et des autorités locales de définir des objectifs ambitieux pour réduire les émissions de carbone, et démontrer aux gouvernements nationaux tout ce qui a déjà été accompli à l’échelle locale“. Au long des discussions, les participants ont traité de sujets tels que les défis auxquels font face les villes et les collectivités territoriales afin de mener la croissance mondiale tout en luttant contre les changements climatiques ; comment donner voix aux jeunes en tant que leaders de demain ; et le rôle clé d’élus locaux comme agents de changement.

La première journée du sommet a également été l’occasion de restituer les résultats du débat citoyen planétaire “World Wide Views on Climate Change” qui révèlent notamment que sept citoyens sur dix disent que l’action contre le changement climatique générera plus de bénéfices que de contraintes.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *