monument
Théâtre Charles Dullin - fronton © 123 Savoie

Théâtre Charles Dullin

par

Le théâtre Charles Dullin de Chambéry est l’oeuvre de l’architecte Trivelli et a été inauguré par le roi Charles-Félix en 1824…

Théâtre Charles Dullin - fronton © 123 Savoie

Théâtre Charles Dullin – fronton © 123 Savoie

Théâtre Charles Dullin

Le Théâtre Royal de Chambéry, financé par le Comte de Boigne, fut inauguré le 28 juillet 1824, en présence du Roi de Piémont-Sardaigne Charles-Félix et de la Reine Marie-Christine.

Le théâtre sera plus tard dédié à Charles Dullin (1885-1949), célèbre homme de théâtre français, né à Yenne en Savoie, qui exerça une influence durable sur plusieurs générations de comédiens et de metteurs en scène et contribua à la naissance de la décentralisation.

Citadelle de Montmélian Citadelle de Montmélian Citadelle de Montmélian

 


Histoire du Théâtre Charles Dullin

1775

Premier théâtre

Une petite salle de spectacle en bois est érigée, collée au rempart. L’entrée de celle-ci donnait sur la porte du rempart, dit “Porte de Montmélian”.

1820

Le comte de Boigne commande un nouveau théâtre

Le comte de Boigne soucieux de l’embellissement de la ville, décide de la construction d’un nouvel établissement digne de Chambéry. Il fait don à la ville d’une somme d’argent conséquente, pour la construction d’un nouveau théâtre à l’italienne dont il confie la réalisation à son beau-frère Trivelli.
Le nouveau monument sera construit sur l’emplacement de l’ancien théâtre.

182427 juillet

Innauguration

Le Théâtre Royal, œuvre de l’architecte Trivelli, fut inauguré le 27 Juillet 1824, en présence du Roi de Piémont-Sardaigne Charles-Félix et de la Reine Marie-Christine.

Il pouvait accueillir 1.800 spectateurs (le public populaire était debout au parterre) soit 1/10e de la population locale. Les spectacles lyriques avaient la faveur des chambériens mais à l’occasion d’événements importants, on y organisait des fêtes colossales ou des banquets.

1864

Incendie

Le théâtre est détruit par un incendie.
Seul le rideau de scène “la descente d’Orphée aux enfers” de Luigi Vacca (artiste officiel du roi Charles Félix) a pu être sauvé des flammes.

1866octobre

Rénovation

Après une importante polémique à propos de l’emplacement du nouvel édifice, la reconstruction fut entreprise sur les fondations existantes. L’architecte Pellegrini, puis son confrère Revel proposèrent un projet largement inspiré de La Scala de Milan.
Le nouveau théâtre a une acoustique particulièrement fine et ne compte plus que 1.200 places réparties entre le parterre en forme de fer à cheval et quatre galeries. Au deuxième étage, le foyer (surnommé salle des concerts) richement décoré accueille régulièrement des concerts de musique de chambre.

1993

Travaux d’aménagement

Nouveaux travaux d’aménagement de la salle (diminution du nombre de fauteuils à 450, meilleure répartition de ceux-ci, accentuation de la pente au parterre). Ces travaux ont également permis d’améliorer l’équipement technique de la salle.

Le rideau de scène : “la Descente d’Orphée aux enfers” (8,4 m x 10,45 m) est classé aux monuments historiques.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *