monument
Théâtre du Casino Grand Cercle © Gilles Lansard

Théâtre du Casino Grand Cercle

par

Véritable chef-d’œuvre à l’italienne du XIXème siècle, le Théâtre du Casino Grand Cercle accueille toujours un programme riche de spectacles…

Véritable chef-d’oeuvre du XIXème siècle, ce Théâtre à l’italienne accueille toujours un programme riche de spectacles. Régulièrement sollicité pour des tournages cinématographiques et télévisés, il apparaît dans de nombreux films français et étrangers…

Théâtre du Casino Grand Cercle © Gilles Lansard

Théâtre du Casino Grand Cercle © Gilles Lansard

Le Théâtre du Casino Grand Cercle
Un chef-d’oeuvre du XIXème siècle

Véritable chef-d’oeuvre du XIXème siècle, d’une capacité de 900 places, ce Théâtre à l’italienne accueille toujours un programme riche de spectacles (scène de 20m x 13, fosse d’orchestre, jeu d’orgue, écran de cinéma).

Théâtre du Casino Grand Cercle © Gilles Lansard

Théâtre du Casino Grand Cercle © Gilles Lansard

Régulièrement sollicité pour des tournages cinématographiques et télévisés, le Théâtre aux ornementations authentiques, apparaît dans de nombreux films français et étrangers. Inauguré en 1850 par le Roi Victor Emmanuel II, le Casino est dès sa naissance, voué au plaisir : on y vient pour converser, lire, écouter de la musique, danser et surtout pour jouer. D’abord modeste salle de jeux avec un théâtre démontable, il devient à la fin du XIXème siècle le véritable point de ralliement de la ville.

C’est que, concurrence d’un nouveau casino oblige, on vient de lui adjoindre plusieurs salons, un théâtre romantique “à la française” et un restaurant. Un grand mosaïste vénitien, Antonio Salviati, restaurateur de la Basilique Saint Marc, collaborateur de Charles Garnier à l’Opéra de Paris, a couvert les plafonds de splendides mosaïques aux fonds d’or. Il lui a fallu pour cette merveille 3.500.000 petits cubes de verre sertis par 25 tonnes de ciment. Puis le théâtre, trop petit, devient le foyer d’un théâtre plus grand que construit l’architecte Henry Eustache. C’est le mosaïste Cavaillé-Coll qui poursuit la décoration des plafonds dans une palette plus colorée.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *